Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

The Secret World - Jeux OnLine

[Actu] Hide and Shriek distrib... par Borgrulf
[Actu] Donne moi Samhain et pr... par Patrick Batman
[Actu] Secret World Legends mo... par Patrick Batman
[Vidéo] Bande annonce de l'évé... par Snupxo
Bugs et suggestions pour Secre... par Szalord
Capture

The Secret World renforce son abonnement

Sans revenir sur le modèle économique de The Secret World, le studio Funcom réévalue à la hausse les récompenses et bonus liés à l'abonnement de son MMORPG afin d'inciter les joueurs à franchir le pas.
Abonnement

Lancé avec un abonnement en 2012, The Secret World avait -- faute du succès escompté -- basculé dans la foulée sur la formule buy-to-play. Par ce modèle économique, le studio Funcom comptait sur les DLC sous la forme d'épisodes en parallèle d'une boutique cosmétique pour remplir ses caisses, désespérément vides depuis plusieurs années faute de casser des briques. Alors que certains objets tendancieux commencent à faire (in)signe dans la boutique ou incitent à parcourir The Park, la nouvelle tentative de Funcom pour récolter de l'argent concerne la formule d'abonnement.

Plus qu'accessoire jusqu'alors, l'abonnement proposé à partir de début février pour The Secret World (détaillé dans une FAQ officielle) se veut bien plus intéressant pour les joueurs. Un bonus d'expérience, plus de lingots noirs, moins de limitations pour les missions et les raids, une réduction permanente dans la boutique avec des points à dépenser chaque mois vont notamment améliorer le confort de jeu et apporter un gain de temps conséquent pour les joueurs VIP. L'offre d'abonnement à vie qui reprendra l'ensemble des récompenses et bonus, le pack Grand Maître, sera retiré le 5 février prochain ou comment inciter -- dans l'urgence -- encore un peu plus les joueurs à franchir le pas.


The Secret World passe en "Buy To Play"

Logo officiel
Sorti le 3 Juillet 2012, The Secret World est le dernier né des studios Funcom et développé par Ragnar Tornquist, qui avait réalisé la saga plébiscitée des The Longest Journey, jeux d'aventures point and click qui ont influencé le gameplay de ce MMO.

Etait-ce l'univers atypique mettant en scène notre monde contemporain dans lequel se côtoient les mythes et légendes ? Ou alors le gameplay proposant une progression du personnage sans classe et sans niveau, permettant de changer librement de rôle, pour des affrontements ardus et des énigmes nécessitant de mettre en branle ses petites cellules grises en effectuant des recherches sur Internet ? Ou bien, tout simplement, une mauvaise conjoncture concurrentielle avec la sortie de TERA un peu plus tôt dans l'année, la confrontation directe avec Diablo 3 puis avec Guild Wars 2 ?

Dans tous les cas, on ne peut que constater que les résultats obtenus par The Secret World sont loin des prévisions que les développeurs avaient faites. Le seul chiffre réellement positif a été la rétention des joueurs. Il est donc logique pour eux de conclure que le jeu est bon (et n'a cessé de s'améliorer depuis sa sortie à travers ses mises à jours mensuelles) mais que trop de monde ne lui a pas donné sa chance, certainement effrayés par l'abonnement.

C'est donc dans l'optique de pousser plus de monde à essayer le jeu qu'ils font aujourd'hui disparaître l'abonnement et ne laissent plus que l'achat du jeu nécessaire pour en profiter entièrement et librement. Ils confirment au passage leur volonté de conserver une boutique dédiée au cosmétique et quelques options de commodité mais rien qui ne puisse introduire de déséquilibre au jeu. La monétisation se fera en divisant les ajouts de contenu avec une partie gratuite et une partie payante, comme on peut le voir dans Guild Wars 2. Mais aussi en introduisant un système proche de l'abonnement, similaire à ce qu'on peut trouver dans un freemium.

The Secret World serait-il donc le premier "buymium" ?

 

Découvrez plus sur ce changement de modèle économique à travers notre interview et la FAQ.

You can also discover in English this model change through our interview and the FAQ.