Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

The Secret World - Jeux OnLine

[Actu] Hide and Shriek distrib... par Borgrulf
[Actu] Donne moi Samhain et pr... par Patrick Batman
[Actu] Secret World Legends mo... par Patrick Batman
[Vidéo] Bande annonce de l'évé... par Snupxo
Bugs et suggestions pour Secre... par Szalord
Capture

Les histoires secrètes - J'ai une étoile jaune

Depuis la réévaluation de l'abonnement sur le MMORPG The Secret World, j'arbore un insigne doré à coté de mon nom pour signaler aux autres joueurs mon statut. Je vous propose pour l'occasion un petit billet d'humeur, avec quelques références de plus ou moins bon goût.

Abonnement

Désireux d'améliorer sa santé financière, le studio Funcom a récemment réévalué l'offre d'abonnement de The Secret World afin d'inciter ses joueurs à sortir le porte-monnaie. Les différents bonus liés à cette offre permettent ainsi d'accélérer la progression et d'améliorer le confort en jeu. Le tout est agrémenté d'objets cosmétiques dans la même veine que ceux déjà présents dans la boutique.

Comme pour de nombreux MMO, ce statut VIP permet donc à certains joueurs de s'investir un peu plus, tout en étant pour d'autres un moyen de soutenir les efforts des développeurs afin de combler leur appétit vidéoludique. Et si le travail déployé par les développeurs sur The Secret World continue de me satisfaire au fil des épisodes, la forme prise par cette offre me laisse quelques doutes sur leur liberté.

« Le statut de membre est plus fabuleux que jamais ! »

En effet, l'idée de distinguer les joueurs en fonction de leur statut peut sembler être une idée étonnante. Cela prend la forme en jeu d'un symbole à la suite du pseudonyme de son avatar (voir image), évoluant en fonction des mois d'abonnement. On se retrouve alors avec des catégories, selon des critères n'étant pas liés directement à son activité en jeu. Cette distinction mielleuse est pourtant tout sauf discrète, bien qu'inspirée de l'univers. On prend alors le risque de voir des camps pas forcément bienvenus s'établir entre les joueurs et les développeurs, pour une question d'argent réel.

Modern prometheus

On se rappellera au passage d'une histoire de monocle sur EVE Online, quand le studio CCP avait perdu de vue sa communauté. La mention en jeu d'un bonus lié au statut de membre à chaque récompense (expérience, point JcJ, remise de mission, etc) ne fera que renforcer ce malaise, quitte à devenir même ridicule dans les logs quand on enchaîne les monstres. Et même si la vie est belle sur The Secret World, j'ai parfois quelques appréhensions sur les choix opérés par Funcom, pouvant conduire à ma fin.
Afin d'éviter un jugement de la loi Godwin, je vais toutefois évoquer d'autres étoiles dorées.

« It's me, Mario »

En quête d'une princesse pour l'éternité, le célèbre plombier a l'habitude de sauter sur tout ce qui bouge. Pour pallier à un éventuel coup de fatigue, Mario va parfois découvrir un bonus idéal -- sous la forme d'une étoile -- pour devenir invincible. Afin de ne pas gâcher l'expérience de jeu, l'effet de l'étoile reste court pour laisser le joueur éprouver ses réflexes.

Parmi les pouvoirs présents dans Mario Kart, l'étoile permet pour un temps d'accélérer sans aucune concession. On peut alors balayer ses adversaires, symbole d'une toute-puissance éphémère. Cette énergie pure se veut relativement rare, à l'exception de quelques abus sur la version Super Nintendo. On va donc espérer que The Secret World reparte de même dans le droit chemin, en évitant la sortie de piste.


The Secret World renforce son abonnement

Sans revenir sur le modèle économique de The Secret World, le studio Funcom réévalue à la hausse les récompenses et bonus liés à l'abonnement de son MMORPG afin d'inciter les joueurs à franchir le pas.
Abonnement

Lancé avec un abonnement en 2012, The Secret World avait -- faute du succès escompté -- basculé dans la foulée sur la formule buy-to-play. Par ce modèle économique, le studio Funcom comptait sur les DLC sous la forme d'épisodes en parallèle d'une boutique cosmétique pour remplir ses caisses, désespérément vides depuis plusieurs années faute de casser des briques. Alors que certains objets tendancieux commencent à faire (in)signe dans la boutique ou incitent à parcourir The Park, la nouvelle tentative de Funcom pour récolter de l'argent concerne la formule d'abonnement.

Plus qu'accessoire jusqu'alors, l'abonnement proposé à partir de début février pour The Secret World (détaillé dans une FAQ officielle) se veut bien plus intéressant pour les joueurs. Un bonus d'expérience, plus de lingots noirs, moins de limitations pour les missions et les raids, une réduction permanente dans la boutique avec des points à dépenser chaque mois vont notamment améliorer le confort de jeu et apporter un gain de temps conséquent pour les joueurs VIP. L'offre d'abonnement à vie qui reprendra l'ensemble des récompenses et bonus, le pack Grand Maître, sera retiré le 5 février prochain ou comment inciter -- dans l'urgence -- encore un peu plus les joueurs à franchir le pas.


Abonnement et magasin en ligne comme modèle économique

Lors de sa présentation financière trimestrielle, Funcom a présenté la vue globale du modèle économique prévu pour The Secret World.

Tarib, chargé de communication sur le jeu, est intervenu sur les forums pour nous livrer quelques précisions concernant le modèle économique adopté par Funcom.

Nous avons ainsi révélé que The Secret World disposera d'un modèle traditionnel d'abonnement payant combiné aux micro-transactions de notre boutique en ligne. Cette information a été fournie dans le cadre des prévisions financières de Funcom et aucun nouveau détail n'a été donné du fait que nous travaillons toujours sur la finalisation du modèle.

Nous sommes très enthousiastes quant à l'introduction d'une boutique en ligne dès le lancement. La capacité d'intégrer la boutique dans le conception actuelle du pré-lancement du jeu nous donne des opportunités que nous n'avons normalement pas en introduisant une boutique après le lancement du jeu.

Ce dont on sait déjà, c'est qu'elle se concentrera surtout sur l'équipement et la personnalisation du personnage comme les vêtements - dont The Secret World offrira une tonne de variété !

En tant que développeurs, nous sommes très prudents en nous assurant que les articles achetés via la boutique ne donnent pas un avantage déloyal aux joueurs contre ceux n'utilisant pas cette boutique.

La puissance du personnage dans The Secret World sera déterminée par votre maîtrise du jeu, et non pas sur la somme d'argent que vous êtes enclins à y mettre. Funcom a déjà une expérience considérable dans ses jeux avec des boutiques en ligne comme celle-ci et nous avons précédemment mis en oeuvre ces systèmes sans déséquilibre destructeur dans nos autres jeux et nous sommes confiants qu'il sera de même pour The Secret World.

Plus d'informations sur cette boutique en ligne seront révélées au fur et à mesure que la sortie du jeu approche.


Modèles économiques et bêta

Si Funcom n'a pas encore arrêté le modèle économique de The Secret World, le producteur Ragnar Tornquist précise que toutes les options sont encore ouvertes.

Pour son nouveau MMO, The Secret World, Funcom ne compte pas s'enfermer avec le modèle d'abonnement. Selon Ragnar Tornquist, le studio envisage tous les modèles économiques possibles et a laissé entendre, lors de la GDC 2011, que The Secret World pourrait proposer plusieurs options de paiements.
Le producteur du jeu, Ragnar Tornquist, précise prudemment au site Eurogamer que le studio norvégien n'était pas fermé à un seul modèle économique précis, et qu'ils étudiaient toutes les possibilités pour le nouveau MMO.

De plus, ce dernier précise également que le jeu, actuellement en alpha-test, pourrait commencer une phase de bêta-test interne d'ici deux mois, sans pour autant préciser de date de bêta fermée ou ouverte.

Le modèle économique des MMO évolue et au regard de l'engouement actuels pour les modèles Free to Play, on comprend que le studio norvégien envisage toutes les possibilités. On se souvient notamment des exemples de Champions Online ou du Seigneur des Anneaux Online, dont les chiffres d'affaires ont manifestement largement progressé (multiplié par 10 pour le premier, triplé pour le second, selon leurs exploitants respectifs) depuis leur passage en Free to Play.