Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

The Secret World - Jeux OnLine

[Actu] Secret World Legends fa... par Erindhill
Un peu de compagnie par Phidias-X
Tanker sur SWL par Moonheart
[Actu] Donne moi Samhain et pr... par Demage
CPU requis par Demage
Capture

L'histoire de Kaidan

The Secret World

Après avoir vaincu Loki sur l'Ile Salomon, Akhenaton en Egypte, Mara en Transylvanie et enfin fait nos preuves dans le simulateur du Conseil de Venise, nous voici enfin prêt à découvrir le Point Zéro de l'apocalypse, là à tout à commencé et où tout pourrait finir.

Notre premier contact avec Kaidan date de notre "rêve initiatique" qui nous a permis de revivre les premières heures de l'attentat.

La marée chuchotante
C'est également suite à cet attentat que des tentacules et diverses créatures de Souillure envahissent l'Argartha et imposent de combiner la technologie du Troisième Age, la puissance des Abeilles et la magie d'Emma pour chasser les oiseaux de Souillure de l'Agartha, libérer le portail vers Tokyo et permettre enfin aux Abeilles de rejoindre Kaidan.

Ce guide essaye de retracer la chronologie des événements ayant abouti à la situation apocalyptique que nous découvrons en arrivant. Il réalise également quelques "focus culturels" sur divers aspects de la culture nippone ayant inspiré Funcom.

A noter qu'au moment où j'écris ces lignes, la Tour Orochi n'est pas encore disponible et que ce guide évoluera une fois le dernier épisode disponible !

Kaidan est un quartier fictif de la ville de Tokyo, la capitale du Japon. Le mot "kaidan" signifie "histoire de fantômes" ou "histoire de phénomènes étranges". La zone est en effet peuplée de Yokais, d'Onis, d'Onryos, de Kamis et de créatures de Souillure, autant d'êtres fantastiques qui font se confondre mythes et vérités, légendes et réalité.

Si ce n'est pas encore fait, vous pouvez d'ailleurs lire cet article qui décrit l'étrange relation entre Kaidan et les histoires de fantômes japonaises !

Bienvenue à Kaidan !
Bienvenue à Kaidan !

Si nous arrivons environ trois semaines après l'attentat, l'histoire de la région remonte à bien plus loin, Tokyo est en effet une ville plusieurs fois centenaire et étroitement liée à l'Histoire du Japon... et au Monde Secret !

Tokyo

Tokyo est aujourd'hui une des villes les plus peuplées du monde avec 38 millions d’habitants pour toute l’agglomération.

Paysans japonais

Petit village de pêcheurs nommé Edo (l’estuaire), elle devient une base militaire au XV siècle, puis la capitale du Japon à la fin du XVI. Si le Shogun (Grand Général en charge de la gestion du pays) est basé à Tokyo, l'Empereur réside alors encore à Kyoto.

Durant l’époque Edo (1600 - 1900), le système politique japonais impose aux Daimyos (les princes ou seigneurs féodaux) de résider à Edo un an sur deux et à leur famille d’y rester en permanence. Ce système permet aux Shoguns de surveiller leurs Daimyos tout en garantissant un développement rapide d’Edo.

La plupart des visiteurs de Kaidan auront d’ailleurs déjà croisé le fantôme d’un de ces Daimyos entouré de ses esclaves et hantant certaines ruelles de Kaidan.

Rue de Tokyo

En 1868, l’Empereur rejoint finalement Edo qui prend le nom de Tokyo, la « Capitale de l’Est ».

La ville est marquée au début du XX siècle par le tristement célèbre séisme du Kanto de 1923 puis par la Seconde Guerre Mondiale.

En grande partie reconstruite, Tokyo est devenue une ville particulièrement moderne malgré une histoire plusieurs fois centenaires.

 

Si la région de Tokyo est habitée depuis 5 000 ans, la présence du monde secret au Japon remonte à la princesse shaman Himiko et à l’Impératrice Jingu, en l'an 200.

Gozen se présente comme leur descendante, bien que le Bourdonnement nous alerte que toutes ces "femmes samouraïs", ces onna–bugeisha, se ressemblent étrangement…

 

De l’an 0 à 1500 : L’histoire du Japon au travers Gozen

Gozen

Durant les 1500 ans qui suivirent, Gozen (ou ses ascendants) participe activement à la construction du Japon au travers de différentes femmes samouraïs : la Princesse Himiko, l’Impératrice Jingu, Tokiwa Gozen, Shizuka Gozen, Tsuchida Gozen et Tomoe Gozen.

La princesse Shaman Himiko & l’Impératrice Jingu.

La princesse Himiko
La princesse Himiko

La princesse Shaman Himiko gouverne la région du Yamatai au sud de Tokyo vers le II siècle. Plusieurs historiens l’associent à l’Impératrice Jingu qui fut la mère d’Ojin, le quinzième empereur du Japon.

A la mort de son mari, l’Impératrice assure la régence du Japon et part à la conquête des trois Royaumes de Corée. La légende raconte qu’en possession des joyaux du dragon Ruyjin l’Impératrice Jingu fit reculer la mer et s’échouer la flotte coréenne, avant de la faire revenir pour engloutir les soldats, garantissant ainsi la victoire du Japon.

Ryujin
Ryujin
Sa relation avec Ryujin est particulièrement intéressante lorsque l’on sait que la statue de Dragon présente à Kaidan est justement celle de Ruyjin dont le nom était encore visible à l’ouverture de la zone.

Petit détail amusant, la légende raconte que l’Impératrice donna naissance à son fils, futur empereur et Kami protecteur du Japon, à son retour de Corée, soit trois ans après la mort de son époux.

 

 

Tokiwa Gozen, Shizuka Gozen & Tomoe Gozen

Gozen partage également le passé de trois femmes d’exception qui vécurent à la même époque et furent toutes associées au clan Minamoto, l’un des deux principaux clans impériaux du Japon.

La guerre de Genpei par Hideo Takeda
La guerre de Genpei par Hideo Takeda

L’histoire de Gozen au sein du clan Minamoto commence en 1150, avec Tokiwa Gozen, épouse de Yoshitomo, héro du clan Minamoto. L’Empereur Go-Shirakawa est menacé et demande l'aide des clans Minamoto et Taira.

L’affrontement se termine par la victoire de l'Empereur et l’accès au pouvoir des deux clans victorieux.

Quelques années plus tard, le clan Taira tente de prendre le contrôle du Japon et met sur le trône impérial le jeune Antoku (agé de 1 an) après avoir forcé le nouvel Empereur à abdiquer. Le clan Minamoto se joint à ce dernier et se lance dans la guerre de Genpei.

Yoshitsune
Yoshitsune

Le clan Minamoto regroupe alors plusieurs héros :

  • Yoshinaka, époux de Tomoe Gozen ;
  • Yoshitsune, fils de Tokiwa Gozen et concubin de Shizuka Gozen ;
  • Yoritomo, demi-frère de Yoshitsune et cousin de Yoshinaka.

Yoritomo fait finalement tuer son demi-frère Yoshitsune dont les succès l'ont rendu jaloux, et son cousin Yoshinaka qui tente de le trahir.

Une fois la guerre terminée, Yoritomo devient le premier Shogun et évince l’Empereur de la gestion du pays.

Shizuka Gozen est tuée par Yoritomo.

Tomoe Gozen abandonne les armes et devient une nonne bouddhiste

Tokiwa Gozen atteint l’éveil spirituel et devient une « Dame Bouddha ».

Tsuchida Gozen

Oda Nobunaga
Oda Nobunaga

Au XVI siècle, le Japon traverse plusieurs catastrophes naturelles qui, en plus de favoriser la création des kaidans, les histoires de fantômes japonais, génère une très grande instabilité politique.

Le retour à l’ordre et la réunification du Japon passent par Nabunaga et son épouse Tsushida Gozen du clan Oda, également allié du clan Minamoto.

Oda Nabunaga est l’un des trois principaux réunificateurs du Japon qui sortirent le pays de cette période de trouble.

 

 

L'histoire de Gozen est ainsi fortement empreinte de bouddhisme, de shintoïsme et de liens forts avec la famille impériale. Impératrice, nonne et "samouraï", elle prit souvent les armes pour défendre le Japon et son Empereur.

Son histoire se retrouve dans ses vêtements.

Le kimono de Gozen

Le port du kimono est extrêmement codifié : la coupe, le choix des couleurs, la façon de nouer sa ceinture (Obi) et de l'accessoiriser ne sont en rien le fruit du hasard.

Un Jingasa
Un Jingasa

Le chapeau de Gozen est un jingasa, un chapeau traditionnellement porté par les samouraïs... et les onna–bugeisha.

Son kimono noir est un Tomesode, réservé aux femmes mariées. L'absence de motifs sur le kimono indique un goût relativement désuet. En effet, les kimonos complètement noirs sont, de nos jours, réservés aux femmes en deuil... à condition de les accompagner d'une ceinture noire.

L'utilisation du jaune et du rouge est traditionnellement associée aux prêtresses Shinto et aux nonnes bouddhistes comme Tomoe et Tokiwa Gozen.

Gozen
Gozen
Un Kurotomesode
Un Kurotomesode

Enfin, Gozen porte le mon (symbole) du clan Oda, comme Tsushida Gozen du clan Oda. Le chrysanthème à seize pétales visible sur ses vêtements est le symbole impérial japonais, témoignage de son lien avec la princesse Himiko et l’Impératrice Jingu.

Le Mon du clan Oda
Le Mon du clan Oda
Le sceau impérial du Japon
Le sceau impérial du Japon

Un grand merci à Sethera pour son analyse du Kimono de Gozen.

De 1600 à 1900, le clan Jingu s’oppose à de nombreuses reprises aux onis, sans que nous ayons le détail de leurs affrontements.

 

Le Japon de 1800 à 2000 : Inbeda, Daimon et L'Aube Nouvelle

L’histoire d’Inbeda

Inbeda est en guerre depuis trois cents ans avec les autres Onis dont son frère Ihan-Sha. A la fin de l’ère Edo (vers 1800), les japonais s’éloignent peu à peu du surnaturel et déclenchent une crise « économique » chez les onis qui se retrouvent moins sollicités par les humains.

Deux cent ans de guerres intestines ont affaibli la position d’Inbeda au sein de sa propre maison (les Crocs de Jade) qui le vend à un maître inconnu, le chasse du troisième cercle des enfers et le condamne à l’exil dans notre dimension.

Inbeda, dont le nom signifie "Envahisseur"
Inbeda, dont le nom signifie "Envahisseur"
Ihan-Sha, le frère d'Inbeda, dont le nom signifie "Violeur de lois"
Ihan-Sha, le frère d'Inbeda, dont le nom signifie "Violeur de lois"

Inbeda se joint aux onis exilés dans notre plan et les regroupe dans la Maison en Exil, une organisation de tueurs à gage basée à Tokyo. Il ouvre son établissement de bains publics, le Jigoku no Yu, il y a environ un siècle.

L'onsen dinbeda

Son organisation est très lucrative : n’ayant pas à se déplacer depuis les dimensions infernales, il est en capacité de proposer des prix plus attractifs que les autres maisons.

Maskd'Imbeda

Dans les années 1990, le Japon traverse une crise économique qui affaiblit la Maison en Exil. Les Illuminati viennent en aide à Inbeda et assurent la stabilité de sa Maison en échange d'une alliance courant jusqu’en 2041

Inbeda fait l’acquisition du masque de Kan’ami sur ebay dans les années 2000.

L'onsen d'Inbeda

Le Toreii marquant l'entrée du territoire d'Inbeda
Le Toreii marquant l'entrée du territoire d'Inbeda

L’établissement d’Inbeda est un Onsen, reconnaissable par le Kanji Yu (♨) qui signifie « eau chaude ».

L’eau des Onsens est issue de sources volcaniques souvent réputées pour leurs propriétés thérapeutiques. L’Onsen d’Inbeda s’appelle d’ailleurs le « Jigoku no Yu » qui signifie « Eaux des Enfers ».

Le Japon compte plus de 2 000 onsens ! L’onsen avait initialement une fonction de purification de l’âme et était associé à des temples bouddhistes. Les premiers bains publics japonais apparurent au VIII siècle. Ils étaient alors intégrés aux temples religieux et réservés aux prêtres. L’onsen d’Inbeda tient d’ailleurs beaucoup du temple, entre autre par ses Toriis (portail) qui marquent le passage entre le monde terrestre et le monde divin, et les Goheis destinés à repousser les esprits malveillants.

Des Goheis pour repousser les esprits malveillants...
Des Goheis pour repousser les esprits malveillants...
Un Soapland

Les Onsens étaient entre autre réputés pour la présence de Yuna (湯女, les femmes des eaux chaudes) qui avaient pour fonction d’aider les clients masculins à se laver en leur frottant le dos avec, éventuellement, un service de prostitution… comme nous le propose d’ailleurs, à sa façon, Inbeda, lorsque nous le rencontrons pour la première fois… Ce genre d’Onsens est également appelé un « Soapland ».

Kirsten Geary

Les Onsens ont traditionnellement une grande peinture murale du Mont Fuji (ou du moins de rivière ou d’océan). Il n’est donc pas étonnant de trouver une peinture du Mont Fuji agrémentée de la délicieuse Kirsten Geary, responsable des Illuminati, ornant l’un des murs de l’Onsen.

L’histoire de Daimon Kyiota

The Secret World

Les Korintokai sont issus des Bakutos, des joueurs professionnels du XVIII siècle, qui contrôlent les jeux de hasard.

En 1920, le grand-père de Daimon Kiyota réalise un voyage à New York. Il en ramène un Pachinko magique et des connaissances occultes qui lui permettent de prendre le contrôle des jeux de hasard à Tokyo.

La pierre Tombale du père de Daimon
La pierre Tombale du père de Daimon

Le pachinko de Daimon bourdonne et, comme notre propre Bourdonnement, est capable de prédire l'avenir.

Plusieurs éléments laissent penser que Daimon serait plus vieux qu'il ne prétend :

  • Le Bourdonnement n’arrive pas à retracer sa généalogie ;
  • Daimon a des souvenirs des années 1920 et ressemble étrangement à son père, mort un 1er avril et dont l’épitaphe compare la mort à un jeu.

A noter également que c’est en 1923 que le japon est frappé d’un terrible séisme (400 000 morts) mis sur le compte d’un monstre attaquant le pays, ce dernier est d'ailleurs tué par les samouraïs du clan Jingu.

Le Pachinko

Le Pachinko est un croisement entre un flipper et une machine à sous. Le premier pachinko est importé au Japon dans les années 1920 depuis Chicago, la capitale du flipper.

Le Pachinko de Daimon
Le Pachinko de Daimon
Un Pachinko
Un Pachinko

Le pachinko s'appelait initialement le Korinto Gemu (le jeu de Corinthe), inspiré lui même du jeu de hasard américain, la bagatelle de Corinthe. Le groupe de Yakuza de Daimon pourrait d'ailleurs tenir son nom du « Jeu de Corinthe », puisque Korintokai signifie littéralement « les Corinthiens » qui, d’après la bible, furent évangélisés par Saint Jean (John en anglais).

Salle de Pachinko
Salle de Pachinko

Le Japon compte aujourd’hui plus de 10 000 salles de pachinkos et ce malgré que les jeux d’argents y soient interdits. Ces salles de jeux sont généralement en relation étroite avec les Yakuzas et sont souvent la propriété de Zainichi, des coréens ou des descendants de coréens résidant au Japon (pour rappel, le quartier général du Dragon se trouve en Corée...).

Des billes de Pachinko
Des billes de Pachinko

Le principe du jeu est simple : le joueur achète un très grand nombre de billes métalliques qu’il insère dans la machine. Les billes traversent la surface de jeu. Si des billes tombent dans certains trous, elles déclenchent une machine à sous à trois roues, faisant gagner au joueur de nouvelles billes si les trois roues renvoient des symboles identiques.

Le prix spécial du Pachinko

Les billes sont échangeables contre des lots en nature. Cependant le joueur peut choisir « le prix spécial » échangeable contre de l’argent dans un magasin voisin, permettant ainsi de contourner l'interdiction des jeux d'argents.

Le Zero Wild

Affiche de Wild Zero
Affiche de Wild Zero

Le Zero Wild, le nom de la salle de jeux de Daimon, est un clin d’œil à un fameux film de zombis japonais mettant en scène le groupe de rock "Guitar Wolf" (un vrai groupe de rock) confronté à une invasion extraterrestre transformant les humains en zombis. Le film a été produit par… Dragon Picture et n’est pas sans rappeler les événements de l'île Salomon ou de Kaidan.

La meilleure arme des héros est leur musique grâce à laquelle ils mettent les zombis en déroute avec des guitares katanas, des médiators shurikens ou leur rock « électrique »… Bref, ce film n’est pas sans rappeler Ricky Pagan et sa lutte contre la Souillure, même si la nature de son lien avec Daimon demeure inconnue.

[Court extrait du film "Wild Zero"]

Le fou du tarot

Le nom du club est aussi un clin d'œil au fou du tarot.

Daimon est souvent associé par le bourdonnement à "la prérogative du fou" (ex : premier compendium de la salle de Pachinko ou deuxième compendium des Phéniciens). Le fou est l'arcane majeur du tarot de valeur "0".

Dans le tarot, le fou signifie le changement, le départ vers l’inconnu, il est souvent associé à une personnalité extravagante, impétueuse voir violente.

Le fou pourrait donc tout à fait représenter Daimon. Reste à savoir si ses actions nous conduiront à la destruction ou à la préservation du monde.

Les Yakuzas

Daimon
Daimon

Les Yakuzas apparaissent au XVII siècle. Le mot Yakuza signifie 8-9-3 (Ya-Ku-Za) qui est une main perdante au jeu de cartes Oicho-Kabu. Le mot Yakuza signifie « perdant » ou « bon à rien ».

L’origine des Yakuzas n’est pas connue. Certaines théories les rattachent aux joueurs professionnels (les Bakutos) et aux camelots arpentant les routes (les Tekiyas) ou encore aux milices privées (Machi-Yokko).

Le clan est organisé comme une famille, bien que les membres ne soient pas liés par le sang. Le chef de clan (ou Oyabun) est considéré comme un patriarche et transmet son titre à ses fils selon un modèle féodal. A partir d’un certain niveau, les membres sont autorisés à fonder leur propre clan tout en restant affilié à leur clan d’origine.

Yakuza

En cas de faute, le yakuza doit se couper un doigt et l’offrir à son chef de clan. En cas de faute grave, le Yakuza peut être exclu de son clan. Et en cas de très grande faute se faire le seppuku (suicide rituel).

Yakuza
Enfin, le rituel le plus pratiqué par les Yakuza est celui du tatouage, connu sous le nom d’Irezumi. Cette pratique est issue des Bakutos dont un cercle entourait le bras à chaque crime commis afin de facilement identifier les criminels. Avec le temps, le tatouage est devenu un critère d’identification et de différenciation des Yakuzas.

La principale activité des clans est le racket des commerçants et des entreprises en échange de leur protection. Les missions de Daimon illustrent d’ailleurs ces pratiques en nous envoyant réaliser quelques taches pour des clients sous sa protection.

L’Aube Nouvelle et la Fondation Fear Nothing

Fondation Fear Nothing

L’Aube Nouvelle et la Fondation Fear Nothing arrivent à Kaidan dans les années soixante et construisent leur club et l’église dans les sous-sols de Tokyo (les tags de la Fondation sont datés de 1965). La Fondation Fear Nothing s’adresse aux plus jeunes, sélectionnant les plus prometteurs pour les faire rejoindre l'Aube Nouvelle comme VIP.

L'objectif de la Fondation est de permettre l'ascension de ses membres en procédant à un lavage de cerveau afin de les "libérer du monde réel", comme toute bonne secte qui se respecte.

La fondation Fear Nothing

Pour ce faire, la Fondation chasse toute originalité de ses membres, entre autre en normalisant leur alimentation, leurs vêtements et leurs actions (ex : en se rasant tout le temps de bas en haut) ainsi qu'en essayant de les rendre imperméables à toute émotion. C’est ce que les membres de la Fondation appellent « l'Unité d'Effet ».

Enfin, l’Ascension se matérialise au travers de séances de méditation destinées à les faire se libérer de leurs corps et à les envoyer à la rencontre de « l'œil fermé au centre de l’univers » en s’imaginant eux même en trou noir absorbeur de lumière (« Nous sommes tous faits d’étoiles !»).

Cette Ascension est souvent comparée au « grand message », au « grand rassemblement fusionnel » qui consiste à se libérer de ses sentiments et des contraintes de son corps.

Les sectes apocalypticiennes

Deux sectes tristement célèbres ont servi de sources d'inspiration à la Fondation Fear Nothing : Aum Shinrikyō (オウム 真理教) et Heaven’s gate.

Aum Shinrikyo

Aum Shinrikyō est une secte japonaise fondée en 1984 dont les membres pratiquent la méditation (le yoga), attendent l’Armageddon et se préparent à la reconstruction du monde.

Au milieu des années 90, la secte regroupe environ 50 000 personnes réparties entre la Russie et le Japon. Lassée d’attendre la fin des temps, la secte libère du gaz sarin, en 1994, dans la ville de Mastumoto et, en 1995, dans le métro de Tokyo, provoquant au total 20 morts et blessant plus de 5 700 personnes. Toute ressemblance avec les agissements de la Fondation Fear Nothing ne serait absolument pas fortuite...

Heaven’s Gate (La Porte du Paradis) est également une secte apocalypticienne : la Terre va bientôt être détruite et notre unique chance de survie est un vaisseau spatial abritant Jésus Christ !

Les membres de la secte doivent se libérer de tout ce qui les lient à la Terre (Gaïa) afin de réaliser leur "Exode" et atteindre « le niveau au-dessus de l’humain ». C'est de cette secte que les fantômes de la Fondation tiennent d'ailleurs leur nom.

Heaven's Gate

Les membres de Heaven's Gate comparent leur corps à un véhicule, un « hôte » dans le jeu, et doivent se libérer de leurs entraves : amis, argent, sentiments, liens familiaux ou encore sexualité... tout comme pour les membres de la Fondation dont certains suivront l'exemple de Heaven's Gate jusqu'à la castration volontaire...

L'histoire de Heaven's Gate se terminera par un suicide collectif d'une quarantaine de personnes en 1997...

Corpse Party

Une autre source d'inspiration de la Fondation vient du jeu Corpse Party, une série de survival horror éditée en 1996, 2008 et 2010.

Corpse Party

A la suite d'un tremblement de terre, un groupe d'élèves se retrouve prisonnier d'une dimension alternative à leur école où ils sont poursuivis par le fantôme de Sachiko, une jeune étudiante décédée plusieurs dizaines d'années plus tôt.

Notre passage à la Fondation est un hommage à ce jeu, que ce soit via l'étage hanté par Sachiko, les portes mystérieusement fermées, les tremblements de terre ou encore le nom du héro, Satoshi, que l'on retrouve dans la liste du dernier étage.

Dans Corpse Party, lorsque Sachiko est apaisée, sa robe initialement rouge devient blanche. Ce qui laisse supposer que notre Sachiko a été satisfaite du suicide collectif de la Fondation Fear Nothing...

Sashiko à la Fondation Fear Nothing

 

Les années 90 : L'arrivée d'Orochi à Kaidan

Raid Tokyo - 2

Le groupe Orochi est fondé en 1949 par Samuel Chandra (Samael) et Lily Angel (Lilith). Mais ce n'est que dans les années 90 qu'Orochi renforce sa présence à Kaidan avec la construction d’une tour destinée à devenir son nouveau siège.

Affiche de Ricky Pagan

Pour une raison inconnue, la construction de la tour, menace le portail de l'Agartha et force le Bourdonnement à déclencher une alarme.

Des environnementalistes réagissent et protégent le parc en y libérant de mystérieuses abeilles. Ce dernier renaît : les fleurs repoussent, les animaux et les habitants reviennent.

Ricky Pagan entend l’appel de Gaïa et rejoint les protecteurs du parc. C’est à cette occasion qu’il aperçoit Amaterasu auréolée d'abeilles et devient un fervent adorateur de la sainte trinité "Gaia, Amaterasu... et le King !".

Il abandonne son précédent nom « Ruychi Sagawa » et devient Ricky Pagan, fondateur du groupe « Les Pagans », c'est à dire « les Païens ». Ce qui est amusant dans la mesure où Ricky est le seul à réellement vénérer Gaïa...

Ricky Pagan
Ricky Pagan

Son groupe vient jouer dans le parc le dimanche et milite activement la nuit à la protection de ce dernier. Cependant ses actions attirent l’attention d’Orochi qui fait appel à la police pour chasser les Pagans du parc.

Le Parc Ginpachi

Le miel de Ginpachi
Le miel de Ginpachi

Il y a vraiment eu un projet de réimplantation d’abeilles dans Tokyo, en 2004, au sein du célèbre quartier de Ginza, l'un des quartiers commerçants les plus chers du monde !

Le projet des abeilles Ginpachi

Le projet a consisté à placer des ruches sur les toits des magasins de luxe. Ces abeilles ont pollinisé les arbres du quartier et permis aux cerisiers de re-produire des cerises qui ont fait revenir les oiseaux et les insectes dans le quartier de Ginza...

Les abeilles de Ginza sont appelées les Ginpachis d'où notre parc tire son nom…

 

Le Rockabilly à Tokyo

Le Rockabilly à Tokyo

Autre détail amusant, dans les années 90, le parc Yoyogi de Tokyo est très connu pour les groupes de Rockabilly qui viennent y danser et y jouer tous les dimanches dans un style « années 50 » : jean, veste de cuir et banane de rigueur.

Pour une raison encore inconnue aujourd'hui, les groupes furent considérés comme dangereux et chassés du parc par la police au milieu des années 90.

L’histoire de Ricky Pagan est donc très largement inspirée de celle des groupes de rockabilly japonais.

[Une vidéo du Yoyogi park qui illustre bien l'esprit "Rockabilly" de ce dernier]

 

Pourchassé par la police, le groupe de Ricky se cache en ville tandis que ce dernier vit une idylle amoureuse avec Kaoru, l’hôtesse du Love Hotel.

Kaoru
Kaoru
Ricky Pagan !
Ricky Pagan !

Ricky la quitte finalement quand il découvre son affiliation avec les Phéniciens. Tandis que Kaoru pense qu’il a été choqué de découvrir qu’elle était un homme.

Ricky se pose en défenseur du parc au nom de la sainte trinité : "Gaia, Amaterasu et le King", que l'on peut rapprocher de la trinité shinto : "l'Homme, la Terre et le Ciel", dont le symbole est le Mitsue Tomoe (le Tourbillon) que l'on peut d'ailleurs voir sur les vêtements de Ricky et un peu partout en ville.

Rue de Kaidan - Tomoe
Rue de Kaidan - Tomoe
Rue de Kaidan - Tomoe
Rue de Kaidan - Tomoe
Ricky avec son tomoe
Ricky avec son tomoe

A noter que le Mitsue Tomoe est également le symbole d’Hachiman, le Kami gardien du clan Minamoto, protecteur du Japon et traditionnellement fils de l’impératrice Jingu. Cependant aucun lien ne relie pour le moment Ricky et Gozen.

Jake Hama
Jake Hama

Masao Tanaka
Masao Tanaka
Jake Hama travaille pour une multinationale jusqu’à son licenciement pour avoir signé de faux chèques.

Devenu détective, il s'associe à Kaoru pour espionner et faire chanter des clients du Love Hotel. C’est à cette occasion qu’il rencontre Masao Tanaka, le père de Naonomi qui deviendra un an plus tard le bâtisseur du mur de quarantaine.

Lilith
Dans les années précédant l'attentat, Lilith, présidente d’Orochi s’allie secrètement à l'Aube Nouvelle et à la Fondation Fear Nothing et facilite leur développement. Tandis que ces dernières espionnent Orochi et essayent de récupérer les recalés de ses écoles de surdoués.

Le projet Prométheus

De leur côté, Samael et Lilith travaillent sur le projet Prometheus en cherchant des surdoués comme Emma, Carter ou Jung, parcourant le monde à la recherche d’artefacts et étudiant diverses sources de Souillure en Nouvelle Angleterre, Egypte et Transylvanie.

Les Phéniciens enfin installent une base permanente au Love Hotel de Kaidan et en confient la gestion à Kaoru.

Petit détail amusant, le symbole du Love Hotel est le flamant rose, membre de la famille des Phoenicopterus » dont le nom vient du grec et signifie « ailes pourpres » (avec "pterón" qui signifie "aile" et "phoinix" qui signifie "couleur de pourpre" mais également "phénicien"). Un animal tout trouvé pour nos navigateurs du Monde Secret...

Le Love Hotel de Kaidan
Le Love Hotel de Kaidan

Les Love Hotels

Un Love hotel
Un Love hotel

Les Love Hotels sont des hôtels proposant des chambres à l’heure ou à la nuit, offrant intimité et discrétion aux couples « souhaitant s’isoler »

Certains proposent des chambres à thème avec une décoration originale, voire extravagante, afin de répondre à tous les fantasmes : rame de métro, baignoire transparente, etc.

Les Love Hotels commencèrent à se développer au Japon après la seconde guerre mondiale. Interdits de publicité, ils ont tendance à adopter une architecture et une décoration voyantes afin d’être facilement remarqués de l’extérieur.

En 2014, la Japon compte entre 20 000 et 30 000 Love Hotels.

Le Love Hotel de Kaidan
Le Love Hotel de Kaidan
Un véritable Love Hotel !
Un véritable Love Hotel !

 

Les semaines précédant l’attentat

A l’occasion de fouilles réalisées à El-Meraya, Orochi met la main sur un puissant artefact du Troisième Age : une bombe de Souillure.

Said
Said

Abdel Daoud dérobe cet artefact pour le compte de Berihun en échange d’un support financier du culte d’Aton. Berihun fait transporter l’artefact jusqu’à Kaidan par les Phéniciens et le Royaume (avec l'aide de Said).

Abdel Daoud et Berihun
Abdel Daoud et Berihun

En parallèle, l'Aube Nouvelle missionne Naonomi Tanaka pour identifier et former celui qui apportera la bombe au siège d'Orochi et deviendra le « Messager ».

Naonomi choisit d’abord Yuichi, le frère de Rum, car ce dernier est « paranoïaque, seul et sans attache », mais Yuichi s'enfuit et rejoint sa sœur Rum.

Naonami Tanaka
Naonami Tanaka
Yuichi
Yuichi
Rum
Rum

Noanami est probablement la mystérieuse "Butterfly8", la fan d'origamis que Yuichi devait retrouver au restaurant Susanoo un peu avant l'explosion. (Le prospectus de la fondation laissé aux bains par Butterfly8 laisse du moins le supposer.)

Naonomi se retourne finalement vers John Copley.

Les Hikikomori

Un Hikikomori
Un Hikikomori

Yuichi est un Hikikomori (引き篭り). Ce terme japonais désigne les adolescents et les jeunes adultes vivants coupés du monde et des autres, souvent cloîtrés dans leur chambre et refusant toute communication, y compris avec leur famille.

Ces adolescents ne sont ni autistes, ni retardés mentaux, ils se sentent juste oppressés par la société et font le choix de s'en isoler.

Le japon compterait environ 700 000 Hikikomori, en 2010, avec une moyenne d'âge de 31 ans. L'une des principales origines de ce phénomène serait induite par une forte pression sociale dés la scolarisation.

Le Che, John et Naonomi
Le Che, John et Naonomi
Peu de temps avant l'attentat, Che est missionné à Kaidan par l'Aube Nouvelle pour visiter les installations de la fondation Fear Nothing et rencontrer John.

A la demande de Naonomi, ce dernier fait visiter Kaidan au Che. La virée se termine au Love Hotel.

Les événements du Love Hotel ont joué, semble-t-il, un rôle central dont la portée nous échappe encore aujourd'hui :

  • Kaoru fait une forte impression à John ;
  • Che utilise de mystérieuses araignées ;
  • John voit des "bouches avaler des planètes" et ressort "différent" de son expérience.
180

La bombe arrive finalement à Kaidan. Les phéniciens assistent l’Aube Nouvelle dans ses ultimes préparatifs et sécurisent le métro avec le support des mercenaires d'Inbeda.

Gozen, de son côté, médite au sommet d'une montagne. Elle y côtoie de jeunes guerriers de l’Aube Nouvelle, amenés par Akashi, et des membres de la Fondation Fear Nothing, venus méditer avec elle. Elle rencontre également Richard Sonnac, le responsable des Templiers, avec qui elle entretient une correspondance.

Le clan Jingu
Le clan Jingu

Quelques jours avant l’attentat, Gozen a une vision (« Dark Demon Cry Gaia ») qui la fait venir à Kaidan et rejoindre Akashi dans son restaurant.

En prévision de l'attentat, elle commence à rassembler des samouraïs du clan Jingu qu'elle forme elle-même, avec l'aide d'Akashi, au maniement des armes.

Daimon Kiyota, avertit de la catastrophe par son Pachinko, décide de laisser faire en ne cachant pas son ambition de « se lover au centre des anneaux du dragon » (le nom du quartier général du Dragon à Séoul).

Orochi, a priori inconscient du danger, se prépare à l’inauguration officielle de sa nouvelle tour.

Inauguration de la Tour Orochi
Inauguration de la Tour Orochi

 

L'attentat

John et Philip Marquard
John et Philip Marquard

Nous sommes fin février (a priori 2012), la bombe est confiée à John qui doit la convoyer jusqu’à Lilith dans la Tour Orochi.

Avant de partir, Philip Marquard, le leader de l'Aube Nouvelle tient un discours à John qui sème le doute et la peur dans son esprit. Alors qu’il n’est plus qu’à quelques stations de la tour, John prend peur et déclenche la bombe trop tôt.

Kaidan - La bombe
Kaidan - La bombe
L'attentat a lieu dans la station "Kaidan", l'une des dernières stations avant la tour. La station est un point de croisement de trois lignes de métro :

  • La ligne du fil rouge, Akai Ito - 赤い糸(symbole japonais du lien unissant deux amoureux) ;
  • La ligne du pays des morts, Shikoku - 死国 ;
  • La ligne du circuit (électronique), Kairo - 回路.

Le choix du nom de ces trois lignes illustre l'histoire de Kaidan, à la croisée de la technologie Orochi, des kaidans japonais (histoires fantastiques) et de diverses aventures amoureuses.

Le Métro de Kaidan
Le Métro de Kaidan

Une brèche a été ouverte vers la "prison des dormeurs", la Souillure envahit le métro et contamine les usagers tout en se frayant un passage vers l'extérieur. Les premiers contaminés arrivent à l'air libre et sèment le chaos.

Kurt
Kurt

Le (ou un) Bourdonnement envoie un message tellement puissant que les tanks d’Orochi cessent temporairement de fonctionner et que Kurt 'Buster' Kuszczak devient à moitié fou. Peu de temps après, les créatures de Souillure envahissent la ville et s’attaquent aux civils.

Orochi se déploie pour contenir l’invasion mais leur équipement s'avère rapidement mal adapté à une guérilla urbaine.

The Secret World vous offre un nouveau grand week-end de puissance !

Une équipe d’agents du Monde Secret est sur place au moment de l’attentat et se fait surprendre par la bombe :

  • Zuberi (Faction inconnue) ;
  • Sarah (Conseil de Venise) ;
  • Alex (Illuminati) ;
  • Mei (Dragon) ;
  • Rose (Templier).

Ils se retrouvent coincés dans le métro pendant qu’Orochi et l’armée verrouillent la zone. Alors qu’ils s’enfoncent dans le métro, Sarah se sépare du reste du groupe et perd connaissance devant une brèche vers la prison des rêveurs.

Sarah devant la brèche
Sarah devant la brèche

La mission est un fiasco : Sarah est perdue et les quatre autres membres sont rappelés pour traiter un « problème de mollusque » dans le métro New-Yorkais.

Sarah
Sarah

Sarah, séparée de son équipe, est si proche de la brèche qu’elle devient elle-même un signal pour toutes les Abeilles de Gaïa qu'elle informe de la catastrophe afin de les faire converger sur Kaidan.

Sarah est ainsi condamnée à vivre et revivre en boucle les premières heures de la catastrophe.

La chute de Tokyo
La chute de Tokyo

 

L'après attentat

En même temps que l'attentat (ou peu après), l’œil fermé au centre de l’univers s’ouvre. La Fondation entre en ébullition et se tient prêt à lancer le « grand rassemblement fusionnel ».

La fondation Fear Nothing
La fondation Fear Nothing

Orochi déploie des agents du projet Prometheus sur place afin de surveiller les différents acteurs : Gozen, Daimon, Inbeda et la Fondation Fear Nothing.

Philip Marquard déclenche alors le "grand nettoyage" en prévision des représailles de Lilith. Les membres de la Fondation du centre-ville effectuent leur suicide collectif et envoient enfin « leur grand message ».

Philip Marquard ordonne aux membres de l’Aube Nouvelle de se regrouper au "complexe" (lieu inconnu) et les prévient de l’arrivée imminente des « ombres sans visages »… a priori les Abeilles de Gaïa... (L’emploi du terme d'«Ombres sans visage » n’est pas encore expliqué à ce stade de l’histoire.) Il demande également à ses membres les plus proches de se replier dans les planques de l’Aube Nouvelle en attendant d'être évacués.

Deux jours après l'explosion, un premier mur de quarantaine est construit par Masao Tanaka, le père de Naonomi. Les mesures de sécurité prises sont extrêmes et tout survivant est abattu par l'armée. Ces derniers se regroupent autour de Gozen, Inbeda ou Daimon.

Suite à l'attentat des fantômes envahissent la ville, la raison de leur présence demeure encore inconnue. Vous trouverez vous d'information sur les références aux histoires de fantômes dans cet article.

Jake Hama
Jake Hama
Ricky avec son tomoe
Le groupe de Ricky Pagan se perd de vue et Ricky s’installe dans le parc afin d’en assurer la protection. Les autres membres du groupe périssent dans le chaos qui suit l’attentat sauf Aio qui rejoint le clan Jingu.

Jake Hama est engagé par Masao Tanaka dans les premiers jours suivant l’attentat. Il est chargé de retrouver sa fille, Naonomi, qui se cache dans une planque de l’Aube Nouvelle.

Le camps du CDC
Le camps du CDC
Yuichi et Rum se barricadent dans leur appartement. Rum pirate diverses cameras de Kaidan afin de surveiller les environs.

Orochi occupe le centre-ville au moins jusqu'au troisième jour suivant l’attentat, tandis que le CDC installe une base à proximité du premier mur.

L'entrée du tunnel vers la Tour Orochi
L'entrée du tunnel vers la Tour Orochi
Pendant ce temps, John boit le "rêve liquide des dormeurs" et devient un messager, le Signal Noir. Il commence à émettre, devient omniscient et capable de voir au travers des yeux de toutes les créatures infectées. La date effective de son « éveil » n’est pas connue.

John comprend qu'il a été manipulé par l'Aube Nouvelle et que Lilith ne l’attendait pas vraiment. Toujours effrayé par cette dernière, il bloque l'accès à la Tour Orochi, elle-même verrouillée de l'intérieur. (Lilith aurait donc été enfermée dans la tour après avoir essayé de ramener Emma à Kaidan.)

Le Cargo
Le Cargo
Dans les jours qui suivent l’attentat, un cargo en provenance du Congo accoste dans le port de Kaidan. Il transporte également « le rêve liquide » d’un dormeur et des animaux contaminés envahissent les quais. (Le Cargo peut éventuellement avoir accosté avant l’attentat et libéré les animaux dans un second temps.)

Si le chaos avait initialement gagné la ville, les créatures contaminées auraient cessé brusquement de bouger…

Entre temps, les créatures souillées acquièrent un « bouclier défensif » via une mutation de la Souillure :

  • Les animaux du cargo et les Onis acquièrent un bouclier démoniaque ;
  • Les androïdes Orochi acquièrent un bouclier technologique ;
  • Les fantômes acquièrent un bouclier psychique ;
  • Les humains et les profonds contaminés acquièrent un bouclier calqué sur le bouclier le plus proche d’eux.

Orochi réalise des prélèvements de Souillure et les scientifiques de la Tour conçoivent la technologie AEGIS (Anima Enhancement Global Integration System) équipant notamment les tourelles défensives.

Fungis et autres créatures de Souillure

Créature fongique de Kaidan
Créature fongique de Kaidan

Tokyo est l'occasion de croiser de nouvelles races de créatures de Souillure : les cordyceps, les parasitoïdes, les endoparasitoïdes et les hyperparasitoïdes.

Tous ces termes pointent une même catégorie de champignons : le cordyceps.

Le cordyceps est un groupe de champignons parasite d'environ 400 espèces. Leur cible sont les insectes voir, parfois, d’autres champignons.

Cordyceps
Certains cordyceps sont de petites merveilles de la nature capables de prendre le contrôle de leur hôte en les changeant en… zombies ! L’insecte contaminé se met par exemple à grimper le plus haut possible avant de se laisser mourir en restant agrippé à sa tige ou à sa feuille. Le champignon se nourrit alors de son hôte avant de répandre ses spores et d’infecter les insectes voisins.

Le détail le plus curieux de la présence des cordyceps à Tokyo est qu’il s’agit en principe d’une invention du docteur Shreber de la Nurserie découverte en croisant un cordyceps naturel à de la Souillure de Tokyo...

Gageons que nous saurons bientôt comment une découverte Orochi datée d’après l’attentat s'est retrouvée dans les rues de Kaidan…

Les tourelles Orochi
Les tourelles Orochi
Orochi est finalement forcé d’évacuer en urgence le centre de Kaidan et abandonne Kurt, Jung et les tourelles derrière eux. La cause de l’évacuation précipité d’Orochi est inconnue mais pourrait être liée à la chute du premier mur.

Le briseglace
Un brise-glace norvégien se trouve sur les quais. Ce dernier est revenu du pôle sud avec une mystérieuse cargaison, potentiellement en relation avec la prison des rêveurs située au pôle sud. Comme pour le Cargo, nous n’avons pas d’éléments chronologiques relatifs à son arrivée dans le port.

Raid Tokyo - 1

Le premier mur cède un peu moins d’une semaine après l’attentat et la construction d'un deuxième mur est lancée dans la foulée. La cause de l’effondrement du premier mur n’est pas connue, cependant les brèches sont localisées et pourraient être dues à l’effondrement de la voie rapide surplombant le mur et aux tanks Orochi pointant étrangement dans sa direction...

Les zones d’habitation, le centre de soin du CDC et le port de Kaidan sont abandonnés. L’armée se replie dernière le second mur et les Orochis rejoignent leur tour. Jung, du programme "Etoiles montantes" (Rising Stars), est abandonné et Jake reste sur le site et continue de chercher Naonomi Tanaka.

Jung et Akira

Akira

Le personnage de Jung est un hommage à Akira du mangaka Katsuhiro Ōtomo.

Dans le monde d’Akira, une mystérieuse explosion détruit Tokyo. Cette explosion est provoquée par Akira, un enfant doté de pouvoirs psychiques résultant d’expériences menées par l’armée dans une base secrète de Tokyo.

La destruction de Tokyo
La destruction de Tokyo

Le manga se situe 30 ans après la destruction de la ville et raconte l’histoire de Tetsuo, un jeune motard que l’armée a également doté de pouvoirs psychiques et qui sombre progressivement dans la folie.

Jung et Tetsuo
Jung et Tetsuo

Le nom de code de Jung est « Sujet 28 » qui est également le nom de code d’Akira.

Quand l'école d'Orochi sera accessible, il est probable que d'autres parallèles pourront être faits entre les enfants surdoués du manga et les surdoués identifiés et formés par Orochi.

Le deuxième mur, plus modeste que le premier, a pour objectif de bloquer les voies d'accès à Kaidan. Régulièrement, des contaminés sont ramenés par l'armée dans l'enceinte du mur, ce qui explique que la zone ne désemplisse pas.

Les profonds
Les profonds

C’est a priori à ce moment que des profonds débarquent sur les côtes de Kaidan et se mêlent à la bataille. Aucun élément chronologique est à notre disposition mais leur présence des deux côtés du mur laisse penser à une arrivée simultanée ou postérieure à la chute du mur.

La Mega-Church de l'Aube Nouvelle
La Mega-Church de l'Aube Nouvelle
Pendant ce temps, les survivants de l'Aube Nouvelle et de la Fondation Fear Nothing se cachent dans leur base secrète. Plusieurs départs ont lieu au fil des jours, mais aucun survivant ne revient jamais (l’armée semble abattre tout survivant). La nourriture commence à manquer au bout d’une semaine. John s’adresse aux survivants de l’Aube Nouvelle le dixième jour après l’attentat et les premiers cas de cannibalismes sont signalés le onzième jour...

Oni armé d'un kanabo
Oni armé d'un kanabo
Dans le maelstrom des événements, un mystérieux contrat est lancé et de nombreuses têtes sont mises à prix. Ces contrats concernent tant des salariés d’Orochi du projet Prometheus que des membres de l'Aube Nouvelle.

La Maison en Exil d'Inbeda accepte le contrat. L'attentat a fragilisé les frontières entre notre monde et celui des Enfers et l'appât du gain fait débarquer les neuf Maisons des Enfers qui signent une trêve le temps de remplir le contrat. Ihan-Sha, le frère d’Inbeda, participe à l’assaut et ouvre des brèches pour les neufs Maisons. Une triangulaire meurtrière se met en place entre la Maison en Exil, les neuf Maisons et les créatures de Souillure.

Yamato et Daimon
Yamato et Daimon
Inbeda trouve le comportement de Daimon suspect et infiltre les Korintokai en soudoyant Yamato, un lieutenant de Daimon, mais Yamato est démasqué le jour de notre arrivée à Kaidan.

Enfin, un ultime joueur entre dans la partie : le Lapin Blanc. Il serait une contre-mesure prise par Orochi (d’après Jake). Si ses cibles semblent indifféremment être des membres du projet Prometheus ou de l'Aube Nouvelle, certaines sont également la cible du contrat proposé aux Onis mettant ainsi le Lapin Blanc et les Onis en compétition.

Un lapin....
Un lapin....
...dangereux
...dangereux
...ou pas.
...ou pas.

Jake découvre que le Lapin Blanc cherche également Noanami et, dans un sursaut de génie, vole un costume du Love Hotel et se déguise en lapin.

 

Et pendant ce temps

L’alliance entre Lilith et l’Aube Nouvelle vole en éclat :

  • Sur l'île Salomon, l'agent de Lilith s'avère finalement être un agent double ;
  • En Egypte, Lilith se fait dérober des artefacts par Berihun ;
  • En Transylvanie, l’Aube Nouvelle missionne Laurent Giroux pour voler un artefact de Lilith tandis cette dernière autorise ses vampires à tuer les membres de l’Aube Nouvelle en séminaire dans les Carpates.
La soeur et la copine de Laurent Giroux en Transylvanie
La soeur et la copine de Laurent Giroux en Transylvanie
Rada Nastase, Une des dernières survivantes de l'Aube Nouvelle dans les Carpates
Rada Nastase, Une des dernières survivantes de l'Aube Nouvelle dans les Carpates

Trois semaines après l'attentat :

  • Sarah
    Sarah
    Nous avalons une abeille de Gaia et recevons l’appel de Sarah ;
  • Beaumont tente de détruire la machine de Gaïa de l'île Salomon (ou du moins d'ouvrir une porte vers un dormeur) ;
  • Berihun revient en Egypte et essaye d'acquérir une nouvelle bombe de Souillure ;
  • Lilith tente d'enlever Emma et de la ramener à Kaidan ;
  • L'Agartha est attaquée et envahie par des oiseaux de Souillure.

Arturo
Arturo
Les Phéniciens font le maximum pour retarder l'arrivée des autres factions en manipulant Arturo Castiglione et le Conseil de Venise.

Cependant, lorsque Arturo découvre que Sarah, sa protégée, a finalement survécu, il reconnait sa trahison et nous donne accès à Kaidan afin de la secourir.

La technologie AEGIS
La technologie AEGIS
Orochi continue de travailler (avec les Illuminati) sur sa technologie AEGIS et conçoit les boucliers AEGIS sur le modèle de ceux des créatures souillées. Trois scientifiques sont envoyés hors de la Tour pour faire des essais. Ces derniers périssent pendant l’expérience mais nous parvenons à récupérer les prototypes.

Les membres de l’Aube Nouvelle attendent un signal de John pour débuter leur Exode, leur « grand rassemblement fusionnel », tandis que John évolue, selon Jung, pour progressivement se débarrasser de son identité.

Plusieurs mystères demeurent :

  • Qui est le Lapin Blanc, qui l’a envoyé et que vient-il faire à Kaidan ?
  • Quel est le mystérieux plan de Daimon et qui se cache derrière son Pachinko cosmique ?
  • Quel est le véritable objectif de l’Aube Nouvelle ?
  • John deviendra-t-il un allié ou un ennemi ? Préférera-t-il Naonomi ou Kaoru ? :)
  • Que sont devenus Samael et Lilith et quel terrible secret recèle la Tour Orochi ?

Autant de mystères qui seront, je l’espère, levés sous peu avec le prochain Episode !

 

Kaidan - dance dance revolution
rédigé par Baldaena le 01 mai 2015
mis à jour le 03 mai 2015