Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

The Secret World - Jeux OnLine

[Actu] Secret World Legends fa... par Erindhill
Un peu de compagnie par Phidias-X
Tanker sur SWL par Moonheart
[Actu] Donne moi Samhain et pr... par Demage
CPU requis par Demage
Capture

La fin du monde maya

Pierre du soleil - Calendrier Maya
Pierre du soleil - Calendrier Maya

Dans le Monde Secret, les événements les plus marquants laissent un écho dans l’Histoire nous condamnant à revivre chaque année les catastrophes du passé. La fin du monde Maya de 2012 fait partie de ces événements et cette année encore les Abeilles de Gaïa vont devoir sauver le monde de l’apocalypse.

La fin du monde approchant, d’étranges ossements mayas apparaissent à l’entrée londonienne de l’Agartha, comme si Gaïa elle-même les avait expulsés.

Le professeur Arun Singh d’Oxford avait prévu ce phénomène et avait constitué des kits d’urgence à remettre à toute personne découvrant de tels ossements.

Maya
La résurrection maya

Les mayas pensaient que le monde avait traversé plusieurs âges et que Quetzalcoatl, le serpent à plumes, les avait ressuscité à la fin de l’âge précédent en volant leurs ossements dans le Mictlan (le Royaume des morts) et les trempant dans son propre sang.

Lors de la première édition de cet événement (2012), l’arrivée de ces ossements coïncide avec la résurrection de mayas un peu partout dans le monde. Cette partie de l’événement fut par la suite retirée car jugée trop pénalisante pour les joueurs.

Bref, la date, l’apparition d’ossements et la résurrection de mayas sont autant de signes que la fin du monde prophétisée par le peuple maya approche !

 

 

Une fois en possession du kit d’urgence, les abeilles de Gaïa contactent le Professeur Singh. Ce dernier est actuellement en charge de fouilles à proximité d’El-Meraya avec le professeur Montgomery Delaroche.

Les professeurs Montgomery Delaroche et Arun Singh
Les professeurs Montgomery Delaroche et Arun Singh

Arun Singh est un grand défenseur du « Scénario pas rigolo » (« The Big Terrible Picture » en anglais). Selon ce scénario, nos actes seraient guidés par une vague nostalgie, une mémoire oubliée, nous poussant inconsciemment à reproduire des actes d’âges précédents, comme un lointain écho d’une vie passée. C’est par ce scénario que le professeur explique que les cités des différents âges se construisent toujours aux mêmes endroits.

Glyphe Wayeb
Glyphe Wayeb

Ce scénario suppose également que de manière cyclique, une apocalypse se produise et détruise toutes nos créations. C’est sa croyance en ce scénario qui pousse le professeur Singh à étudier et à préparer la fin du monde Maya.

Ses recherches concluent que la fin du monde sera précédée par l’arrivée de trois annonciateurs de la fin des temps durant les Wayebs mayas (les derniers jours de l’année) puis se conclura par l’ouverture d’un portail vers Ximbalba, l’enfer Maya, à travers lequel Bolon Yokhe K’uh, un terrible démon, viendra mettre fin à notre âge.

 

Le calendrier maya

Calendrier maya

Le calendrier maya est un calendrier complexe constitué en réalité de plusieurs calendriers.

Les mayas utilisaient un calendrier long fonctionnant par cycle de 5 125 ans. C’est la fin de l’un de ces cycles, prévu pour 2012, qui fit présager une fin du monde imminente.

Les mayas utilisaient également deux calendriers courts : un calendrier solaire de 365 jours et un calendrier religieux de 260 jours. Ces deux calendriers évoluaient en même temps et se synchronisaient tous les 52 ans. Les 5 derniers jours de l’année solaire sont appelés les Wayebs (les jours sans noms) et les 13 derniers jours du cycle de 52 ans sont appelés le « Grand Wayeb » et servaient à resynchroniser le calendrier solaire sur le cycle solaire, car l’année solaire fait en réalité 365,25 jours.

Les Wayebs sont une période particulière de l’année pendant lesquelles les mayas laissent la Terre « se reposer »… Donc une période tout à fait propice à une invasion de démons !

C’est entre autres durant cette période que les mayas attaquèrent l’île Salomon vers l’an 1000… En effet, le monstre final de la Guerre des Ténèbres se nomme « Wayeb Xul », qui se traduit du maya par « le Molosse des Jours Sans Nom ».

 Maya

 

L’Aube Nouvelle de son côté se prépare également à la fin du monde et à une résurrection de ses membres dans l’âge suivant. Les prédicateurs de l’Aube Nouvelle ont d’ailleurs noté l’apparition d’un quetzal resplendissant sur l’île Salomon venu (a priori) annoncer la naissance d’un nouvel âge.

 

Quetzalcoatl et le quetzal resplendissant

180
Le quetzal resplendissant est un oiseau du Mexique divinisé par les mayas et les aztèques et étroitement associé à Quetzalcoatl, le dieu serpent à plumes de quetzal.

Au-delà du fait que notre quetzal resplendissant soit entouré de runes reprenant les 19 mois de leur calendrier solaire et que, comme Quetzalcoalt, il ressuscite des mayas, il y a peu de chances pour que son apparition au plus proche d’un « serpent endormi sous la montagne » relève du hasard…

Le quetzal resplendissant
En effet, Quetzalcoatl revêt une importance toute particulière pour les mayas. Symbole de vie, il fut le soleil d’un âge précédent. Devenu un soleil noir, un dieu déchu, il reste source de bénédiction et de renaissance car c’est lui qui ressuscita le peuple maya à la fin de l’âge précédent.

Bref, ce Quetzal Resplendissant apparu à proximité de notre « Serpent endormi sous la montagne » pourrait bien être, comme le pense l’Aube Nouvelle, un symbole d’espoir et le présage d’une éventuelle renaissance.

Cependant, en tant qu’Abeille de Gaia, il nous est inenvisageable de laisser notre âge se terminer.

Un annonciateur des jours sans nom
Un annonciateur des jours sans nom
Bolon Yokhe K uh
Bolon Yokhe K uh

Faisant abstraction de leurs différents, tous les agents du Monde Secret s’unissent pour contrer les « Annonciateurs des jours sans nom » arpentant l’île Salomon, les faubourgs d’El-Meraya et la Forêt des ombres, tandis que les Abeilles les plus courageuses vont à la rencontre de Bolon Yokhe K’uh, le démon échappé de Ximbalba, afin de l’empêcher de mette fin à notre âge.

 

Bolon Yuke K'uh
Bolon Yuke K'uh
Bolon Yokhe K’uh et Ximbalba

Une prophétie maya annonçait bel et bien l’arrivée du démon « Bolon Yokhe K’uh » en décembre 2012 !

Un monument découvert au Sud-Est du Mexique sur le site de Tortuguero dans les ruines d’une cité maya, annonce qu’au 13ème Bak’tun (à la fin du calendrier maya), Bolon Yokte' K'uh, un démon des enfers viendra mettre fin à l’âge en cours…

tzuhtzjo:m uy-u:xlaju:n pik
chan ajaw u:x uni:w
uhto:m il
ye'ni/ye:n bolon yokte'
ta chak joyaj

A noter cependant que les archéologues ne s’accordent toujours pas sur le sens exact à donner à cette prophétie...

Bolon Yokhe K’uh est un nom maya qui signifie « neuf dieux »  et qui nous a été envoyé par les dieux de Ximbalba, l'enfer maya.

En effet, les prêtres mayas rencontrés durant notre affrontement sont baptisés en fonction des dieux Hun-Came (« Une Mort») et Vucub-Cam («Sept Morts »), les principaux dieux de Ximbalba (« Servant of One Death » & « Servant of Seven Death » en anglais)

Conclusion

Finalement, nous ne savons pas vraiment qu’elles auraient été les conséquences de laisser Bolon Yokhe K’uh atteindre notre dimension.

Peut-être sommes-nous justement condamnés à revivre chaque année les catastrophes des années précédentes car, en l’affrontant, nous avons empêché notre âge de se terminer et avons par conséquent altéré le court du temps.

Cependant, selon nos factions, le réveil de Bolon Yokhe K’uh ne serait que le point de départ de la fin des temps… Et donc le meilleur reste à venir !

Fin du monde Maya - Bolon
rédigé par Baldaena le 22 décembre 2015
mis à jour le 23 décembre 2015