Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

The Secret World - Jeux OnLine

Classe de départ par Mawari/Tzolkin
[Actu] Secret World Legends, l... par Tsuko / Kim Tarkin
Secret World Legend est là, ac... par Demage
[Actu] Astuces pour bien début... par Peredur
Maintenance SWL par Lindoriel Elentir
Capture

Test de The Secret World

Aujourd'hui sort officiellement, The Secret World, dernier MMO de Funcom. Un jeu qui se veut innovant et montre en ce sens une réelle prise de risque.

Qu'est-ce que The Secret World ?

Boite simple

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, sachez que The Secret World est le dernier MMO de Funcom. Ils ont annoncé un MMORPG où la dimension RPG est réellement présente contrairement à beaucoup d'autres MMO. Mais je le qualifierais plutôt de MMOAventure.

Non pas que la dimension RPG n'est pas présente. Elle l'est. Mais qu'une dimension Aventure est également présente et c'est suffisamment rare pour la noter et la mettre en avant.

Infiltration 4

Cette dimension n'est pas étonnante quand on sait que c'est Ragnar Tornquist aux commandes de ce titre, le créateur de deux point'n click édités chez Funcom également et qui avaient mérité de trouver leur public : The Longest Journey et Dreamfall. (Car rappelons le, un jeu est fait par une équipe et pas un éditeur.)

En plus de cette dimension aventure qui pousse à jouer de façon plus réfléchie que de coutume pour un MMO via des énigmes, de l'infiltration, etc, le jeu propose plein d'autres facettes intrigantes : trois factions, un système de progression sans classe, ni niveau, de l'exploration, une nécessité de perdre ses habitudes prises dans les autres MMO,...

Pour finir, The Secret World bénéficie du moteur maison Dreamworld, qui avait fait ses débuts dans Age of Conan, et revient ici dans une version 3.0 agrémentée de toutes les dernières évolutions technologiques : PhysX côté serveur, tesselation, compatibilité 3D Vision, surround gaming,... Le jeu est annoncé par NVidia comme le plus avancé technologiquement.

 

C'est bien beau sur le papier, mais en vrai ça donne quoi ?

Le choix de la faction se fait à la création de personnage. On a juste trois icônes accompagnées d'une vidéo de présentation de la faction respective. Les tests de personnalités qu'ils avaient proposé avant le lancement pouvaient laisser espérer quelque chose de plus élaboré. (Vous pouvez retrouver la première version de ces tests ici.) Ce choix influera sur diverses choses au cours du jeu : les cinématiques de la mission d'histoire, qui guide votre périple, sera plus ou moins influencée par la faction à laquelle vous appartenez ; les rapports de mission ne seront pas les même selon votre faction (personnellement, j'aime quand mon contact Illuminati m'explique sèchement que ce que j'ai fait ne faisait pas partie de mon rôle ou simplement ne servait à rien) ; certaines missions sont liées à la faction et le pvp se pratique uniquement au sein de sa faction et fait affrontement systématiquement les deux autres factions à la fois.

A noter que le choix de faction n'a au final aucun impact majeur (accès aux mêmes pouvoirs, zones, etc) et n'a donc d'effet que sur notre approche du monde secret. Et même, l'histoire fait que les factions doivent coopérer en PvE, ce qui permet à des joueurs de factions différentes de grouper (mais les cabales, les guildes dans TSW, restent mono-faction) et empêche l'existence de pvp sauvage.

On pointe alors un élément majeur du titre : l'histoire.

On incarne quelqu'un de normal, qui se réveille un jour doté de pouvoirs surnaturels (dont l'origine est expliqué au début de l'aventure dans une version allongée par rapport à celle qui avait pu être vue dans les bêta). Une faction l'embarque, plus ou moins de force selon la faction, dans un monde dont il ne connait rien.

Lore

Cela se traduit d'une part par un personnage spectateur durant les "dialogues" (les développeurs ont préféré ne pas donner de voix au personnage pour ne pas casser l'immersion du joueur et estimant que de toutes façons, vu ses connaissances, il n'aurait rien de pertinant à ajouter ; ce qui se traduit régulièrement par une réflexion du PNJ sur la loquacité du personnage) et aussi un besoin de beaucoup explorer le monde. L'exploration est encouragée par la présence d'éléments de connaissance dispersés à travers le monde et venant agrémenter un Compendium.

Au fur et à mesure des missions, alors que l'apparition de monstres à Kingsmouth ne faisait aucun sens, on découvre le fil des événements qui ont mené à la situation actuelle. (Et on peut approfondir encore plus ses connaissances à travers des dialogues secondaires avec les PNJ, une fois encore doublés, mais sans cinématique cette fois.)

Et c'est pour pousser encore plus loin ce besoin d'exploration que le système de mission a été mis en place.

Il existe différents types de mission : la mission d'histoire qui nous guide dans notre enquête, les missions principales et les missions secondaires.

Infiltration 1

Les missions principales sont de 3 types : aventure (qui propose une expérience similaire à ce qu'on peut trouver dans d'autres MMO mais en plus scripté, plus évolué), sabotage (qui demande de s'infiltrer, d'éviter des pièges, etc (dans Zelda OOT, entrer enfant dans le Château d'Hyrule aurait été une mission de sabotage)) et investigation (qui demande beaucoup de réflexion, basée sur l'observation ou la connaissance, le navigateur internet intégré au jeu aidant).

Ces missions sont données par des PNJ. Mais d'une part, ces PNJ sont dispersés dans la carte (on ne peut pas prendre toutes les missions à un endroit puis, les faisant, arriver à un autre endroit avec des PNJ proposant d'autres missions) et on ne peut en avoir qu'une à la fois. Si on veut prendre une mission principale alors qu'une première n'est pas terminée, celle si se met en pause (il faudra retourner au PNJ qui nous l'avait donné pour la reprendre là où on s'était arrêté).

Cela oblige à s'intéresser à la mission en cours et à gérer ses missions.

A cela s'ajoutent les missions secondaires qui peuvent être des missions de pvp (pour la zone de pvp persistant) ou des missions d'objets.

Objet

Les missions d'objets sont des missions de natures variées, courtes par rapport aux missions principales et récupérées sur des objets (allant du tract à la main coupée en passant par la lettre de suicide) éparpillées partout dans la carte (oui, il faudra vraiment explorer pour trouver toutes les missions, certaines étant particulièrement bien cachées).

Il y a en plus des donjons à faire en groupe. A faire et à refaire puisqu'il existe trois niveaux de difficultés se traduisant par des ennemis plus puissants mais surtout disposant de nouveaux pouvoirs qu'il faudra pouvoir contrer si on veut espérer survivre.

 

C'est bien beau sur le papier... mais où est l'entourloupe ?

Entourloupe. Tout de suite. C'est pas un peu fort ?

Il y a tout de même certaines choses qui, à l'image des factions, ne sont pas toutes blanches ou toutes noires.

Nexus des pouvoirs (mon deck de Hell raised)

Ils ont annoncé un système sans classe ni niveau. Il est là. Gagner de l'expérience ne fait pas progresser les stats mais permet de débloquer jusqu'à 525 pouvoirs dont on pourra équiper librement et à tout moment 7 pouvoirs actifs plus 7 pouvoirs passifs pour faire son personnage.

L'expérience permet donc simplement une progression horizontale.

Talismans

Mais la progression verticale est toujours présente (et heureusement, ça permet de débuter dans une zone facilement solotable à Kingsmouth pour rapidement se retrouver dans des zones où il vaut mieux grouper) mais elle se fait à travers l'équipement.

Equipement que l'on peut soit trouver soit créer à travers un système d'artisanat très efficace, l'Assemblage, assez ressemblant à celui de Minecraft mais dont les matériaux ne se récoltent pas mais s'obtiennent plutôt en démontant d'autres objets.

Une fois cela en place, on pourra profiter de combats bénéficiant d'un système classique auquel est introduit une besoin de dynamisme et surtout des effets de synergies entre les pouvoirs.

Autre point qui laisse dubitatif : la création du personnage qui ne se révèle pas aussi complète qu'annoncée. Physiquement, on peut seulement modifier le visage. Pour faciliter leur travail, ils ont retiré la possibilité de choisir la taille de son personnage et il n'est pas non plus question de jouer avec la corpulence.

La taille permet de faciliter le travail d'animation. La corpulence permet d'éviter les problèmes que l'on rencontre dans de nombreux jeux où la tenue passe à travers le corps. Ce qui aurait pu rapidement pu poser problème puisque les vêtements ne sont pas lié à l'équipement afin de permettre une grande liberté de personnalisation.

Et qui dit grande liberté, dit grand choix. A la création du personnage, il y a un choix limité de vêtements. Mais une fois en jeu, on peut acheter auprès de vendeurs à Londres de nouveaux vêtements, on peut en obtenir à travers divers accomplissements (débloquer certains pouvoirs, faire certaines missions, etc) ou alors, débourser de l'argent réel dans le cash-shop. (Car il y a un cash-shop en plus de l'abonnement. Un cash-shop purement cosmétique, mais un cash-shop quand même.)

 

Nan, mais j'étais sur la bêta moi...

Vendredi dernier a débuté l'accès anticipé pour ceux qui avaient précommandé. Il y a quelques bugs en jeu. C'est vrai. Mais c'est jouable.

Et le jeu est entièrement traduit.

Tous les textes sont en français. Et surtout, toutes les voix sont doublées en français. Que ce soit dans la zone de départ comme dans la dernière zone (et entre les deux aussi, pour les plus sceptiques).

Le lancement n'est pas parfait, mais il est bon pour un MMO AAA et très bon pour un MMO Funcom.

 

J'ai lu jusque là, un peu de mal pour me faire plaisir ?

Mais bien parce que tu as tout lu !

The Secret World

Il y a deux choses qui ne sont pas géniales pour nous, joueurs francophones : les accents circonflexes ne sont pas gérés par le jeu (essayer de taper î c'est se retrouver avec ^^i, particulièrement gênant pour rechercher le mot "Chaîne" dans les descriptions des pouvoirs) ; les commandes ont été entièrement traduites et celles en anglais sont désactivées si on joue en français (il faut utiliser /dire et pas /tell, mais clic droit sur un nom crée directement un /tell qui ne fonctionne pas).

Autre défaut du jeu, pour tous les utilisateurs : le chat. Ce chat est une plaie. On ne peut pas définir de couleur à un canal et la gestion d'un canal est très mal géré : à la reconnexion, on n'est plus connecté aux canaux personnalisés ; si on crée un onglet pour le canal groupe, il ne se réactualise pas automatiquement si on rejoint un nouveau groupe.

 

 

C'est donc un MMO qui tente des choses. On adhère. On n'adhère pas. Il sait qu'il ne se destine pas à tout le monde.

Mystère

Ce n'est pas un jeu qui cherchera a assister le joueur (pour certaines choses, ça peut même en devenir un défaut). Il demandera au joueur de perdre ses anciennes habitudes, de se montrer prudent face aux monstres et surtout de faire preuve de réflexion (et merci de ne pas donner la solution toute cuite dans le chat, il y a des solutions alternatives).

Si vous voulez une expérience différente, si vous avez envie de décrasser vos neurones, si vous voulez confronter vos théories conspirationnistes à celles des scénariste de TSW, laissez vous tenter et vivez l'aventure proposée.

Si vous recherchez une transposition contemporaine des MMO médiévo-fantastiques, vous risquez d'être déçus.

rédigé par Peredur le 03 juillet 2012
mis à jour le 03 juillet 2012