Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

The Secret World - Jeux OnLine

[Actu] Secret World Legends re... par Sorell
[Vidéo] Au comptoir du MMO #4 ... par john-coffey
Défense occulte par Babyblue
[Actu] Le prochain pack de mis... par KaraBumbee
[Actu] Aube Naissante se déplo... par Demage
Capture

GamesCom 2010 : Premières minutes de gameplay de The Secret World

Durant la GamesCom de Cologne, The Secret World a livré quelques uns de ses secrets comme les premières minutes scénarisées de la vie d'un joueur ayant rejoint les Templiers.

La semaine dernière, Ragnard Tornquist et Martin Bruusgaard, respectivement producteur et lead designer de The Secret World, étaient à Cologne à l'occasion de la GamesCom pour présenter à la presse, un nouveau pan de leur « MMORPG ésotérique ».
Et au cours du salon allemand, le duo s'est attaché à dévoiler les 30 premières minutes de gameplay de The Secret World, vu par un joueur qui aurait choisi de rejoindre la société secrète des Templiers, l'une des trois factions du jeu.

Londres
Flash Forward
On y suit une jeune londonienne récemment dotée de pouvoirs magiques qu'elles apprendra à progressivement à maîtriser avant de rejoindre l'armée des Templiers pour lutter contre les ténèbres grandissantes. On y découvre également les rues de Londres et ce qui se cache au-delà des ruelles sombres de la capitale britannique. On découvre surtout un MMORPG très scénarisé qui invite par exemple les Templiers à écouter les prédictions du Roi Déchu, ce prêcheur d'Ealdwic Parc ayant notamment la capacité d'entrapercevoir les futurs possibles et qui mènera les Templiers sur les traces d'une créature démoniaque installée dans le métro londonien.

Nous revenons plus en détail sur cette présentation de la GamesCom, dans nos colonnes :

Nos envoyés spéciaux, Bellandy et Gectou4, ont également profité de la GamesCom pour interroger brièvement Ragnard Tornquist et Martin Bruusgaard et leur extirper quelques réponses aux questions soumises par les lecteurs de JeuxOnLine.

Rue londonienne
Porte d'Agartha
Fight Club
En vrac, on note d'abord qu'aucune date de bêta-test n'est encore avancée mais que le moment fatidique approche. The Secret World fait l'objet de tests internes et l'équipe de développement s'y amuse manifestement. Pas plus de date quant à la bande-annonce cinématique présentant la faction des Illuminati (après celles du Dragon et des Templiers), quand bien même elle semble prête, il faudra apparemment se montrer patient. Quant aux énigmes qui animent la communauté des joueurs depuis déjà plusieurs mois, le duo assène le leitmotiv bien connu des « théoriciens » : « il n'y a pas de conspiration ».

Ragnard Torniquist s'avère plus loquace lorsqu'on l'interroge sur le public visé par The Secret World. A plus d'un titre, le MMO est atypique dans la mesure où il mêle un gameplay fait d'énigmes, d'enquêtes de mystères à dévoiler (pour joueurs méticuleux, donc) mais aussi des phases d'action brutale au cours desquels il faudra éliminer des hordes de zombies démoniaques à coup de boules de feu ou de fusil à pompe. Selon le producteur, The Secret World est conçu à la fois pour les joueurs traditionnels de MMORPG (qui ne seront pas dépaysés) et s'adresse tout autant aux férus de « pop culture » (passionné de littérature, de cinéma, de comics, de séries télévisées, etc.) souhaitant s'embarquer dans un solide récit interactif, dans un univers contemporain mâtiné de fantastique avec ses personnages haut en couleur. Et il intègre encore une forte dimension de jeu de rôle dans ses phases d'action - dans The Secret World, les personnages n'ont ni niveau, ni classe mais acquièrent des compétences parmi la centaine de pouvoirs disponibles et les agencent dans des « decks » similaires à ceux de Magic The Gathering, pour ensuite réaliser des « combos » offensifs ou défensifs.
Le contenu social de The Secret World est tout aussi important, faisant dire à Ragnard Tornquist que dans son MMO, « tout est social à un niveau ou un autre ». La perception de la trame scénaristique, mais aussi les combats embarquent une forte dimension sociale (les affrontements sont très largement axés sur le jeu en groupe puisque les joueurs peuvent réaliser des « combos » à plusieurs - les effets générés par les uns peuvent être exploités par les autres). Et si « The Secret World n'est clairement pas un nouveau Second Life », dans le jeu et notamment le « hub social » de Londres, les joueurs pourront participer à des mini-jeux de danse, se donner en spectacle sur la scène d'un théâtre, s'affronter dans le « Fight club » local, résoudre des puzzles et énigmes, explorer, s'immerger dans l'histoire des sociétés secrètes ou encore boire un verre avec des amis.
Et de conclure : « The Secret World est plutôt un MMO qui cherche à unir les joueurs au sein d'une communauté plutôt qu'à les diviser ».

Un grand merci à Bellandy et Gectou4 pour leur expédition jusque dans les arcanes du Monde Secret, ainsi qu'à Ragnard Tornquist et Martin Bruusgaard pour avoir répondu à nos questions.


Le mystère de Solomon Priest

Manifestement, le stand de Funcom lors de la GamesCom recelait quelques indices sur les conspirations du Monde Secret et dévoilait un mystérieux Solomon Priest. Décryptage.
Stand de Funcom à la GamesCom 2010
L'intérieur du stand de Funcom lors de la GamesCom

On le sait, Funcom profitait la semaine dernière de la GamesCom de Cologne pour présenter un nouveau pan de The Secret World à la presse. Les informations dévoilées (notamment au travers d'une vidéo) sont sous embargo et seront dévoilées aujourd'hui à partir de 14 heures.

Mais si l'événement était réservé à la presse, Funcom a néanmoins fait participer les joueurs à la GamesCom au travers d'un ARG, ces énigmes qui se développent à la périphérie du jeu lui-même, dans la réalité.
L'enquête débute avec le stand de Funcom à la GamesCom, reproduisant le pub du Dieu Cornu, l'un des hauts lieux de Londres dans The Secret World. Le stand est décoré avec des images extraites du jeu... et le portrait d'un mystérieux personnage (à gauche sur la photo) dont Ragnard Tornquist, producteur du MMORPG, laissait entendre sur Twitter qu'il cachait un indice.

Les « théoriciens » du forum officiel se sont lancés sur sa piste. Après une semaine de recherches et plusieurs centaines de contributions passant en revue la plupart des gentilshommes du XVIIe siècle, à la fois savant (le personnage écrit sur le tableau) et militaire (il porte une rapière), le mystérieux quidam serait en fait Solomon Priest, fondateur de la ville de Kingsmouth en 1667. Dans le jeu, cette paisible cité balnéaire du Maine sera notamment le théâtre d'une invasion de zombies et les joueurs seront amenés à enquêter sur son passé, manifestement ambigu. Et à l'évidence, Solomon Priest, qu'on suppose membre des illuminati, n'est pas totalement étranger aux troubles contemporains de la ville...


Le Dieu Cornu à la GamesCom

Insolite. Funcom profite de la GamesCom pour présenter The Secret World à la presse locale... dans un stand reproduisant grandeur nature, la façade du pub du Dieu Cornu de Londres.

Insolite. On le sait, Funcom fait le déplacement à Cologne pour présenter The Secret World à la presse présente à la GamesCom. Le MMORPG étant notamment axé sur le mystère, l'ésotérisme et plus largement sur l'immersion du joueur dans un univers nébuleux, le stand que Funcom occupe tout au long du salon allemand est à l'avenant.

Stand de Funcom à la GamesCom 2010

Il reproduit - presque grandeur réelle - le pub du Dieu Cornu, l'un des hauts lieux du Londres réinventé par l'équipe de développement de The Secret World. Le lieu est connu pour être l'un des repaires des Templiers du MMO, en plus d'accueillir une faune manifestement très en phase avec la magie londonienne...
Au cours de la GamesCom, il devrait être la porte d'entrée (évidemment secrète) de la presse vers le monde mystique de The Secret World.


Zoom sur Londres, la capitale sociale de The Secret World

En marge de la GamesCom, Ragnard Tornquist présente la ville de Londres telle qu'elle apparaît dans The Secret World, mêlant réalisme et ésotérisme, autour du quartier général des Templiers.
1

On le sait, dans The Secret World, le joueur rejoindra l'une des trois factions du MMORPG : le Dragon basé à Séoul, les Illuminati qu'on trouve notamment à New York ou les Templiers dont le quartier général se situe à Londres.
Dans un entretien accordé à IGN, Ragnard Tornquist, producteur de The Secret World, présente la capitale britannique telle qu'elle apparaîtra dans le « MMO paranormal », empruntant autant à la réalité qu'à nos principaux mythes urbains.

Dans The Secret World, Londres apparaît comme « le plus grand hub du MMO ». Principal lieu de rencontres entre les joueurs, Londres intègre les « principales mécaniques sociales du jeu » que ce soit dans le pub du Dieu Cornu, au théâtre où les joueurs pourront se donner en spectacle, être applaudis ou conspués sur scène, sur une piste de danse ou encore au « Fight Club », qu'on nous présente comme un lieu de « bagarres amicales mais sanglantes ».
La ville mêle par ailleurs des zones fictives et d'autres inspirées de la réalité. Ragnard Tonrquist mentionne par exemple Ealdwic Square, « un quartier classique de Londres, avec son pub, ses restaurants, sa station de métro et ses petites ruelles se perdant vers des recoins oubliés ». Un quartier dont le nom fait référence à « Aldwych » (une rue réelle de Londres) et dérivé du vieil anglais old settlement (vieux campement). Autant d'éléments contribuant à l'immersion du joueur et qui peuvent s'avérer lourds de sens : « plus vous explorez, plus le Londres étrange se révèle et vous conduit vers les rues du Darkside [le côté sombre du Londres de The Secret World] qui surplombent les ruines de ceux qui ont érigés la cité il y a très, très longtemps ».
A Londres, les frontières entre les deux mondes (la réalité et un monde plus ésotérique) sont « parfois très fines » et certains quartiers « peuvent conduire loin dans des territoires étrangers, qui n'ont pas changé depuis mille ans ».

The Secret World
La ville est évidemment accessible à l'ensemble des joueurs, peu importe leur faction. Néanmoins, il faudra parfois avoir « l'insigne blanc et rouge des Templiers » pour atteindre certaines zones réservées, interdites aux visiteurs occasionnels.
C'est le cas notamment des zones que les autorités ont fermé au public, officiellement « bouclées à cause de menaces terroristes » (une invasion de démons peut sans doute répondre à cette définition). C'est le cas aussi de quelques hauts lieux des Templiers comme de l'arrière-salle du petit restaurant haïtien de Mama Abena, « une femme énigmatique et pas forcément très amicale mais que les Templiers connaissent bien - c'est souvent leur premier contact à Londres quand ils débutent leur périple ». Les Templiers sont en terrain connu à Londres et y comptent de nombreux contacts, comme le Roi Déchu, prédicateur « qui ouvre des portes qui auraient sûrement dû rester fermées » ou dame Julia Tyburn qui croit corps et âme au dogme martial des Templiers. Idem pour Ian Tibet Gladstone, le bibliothécaire de l'Ordre et « qui saurait tout ce qu'il y a à savoir sur le monde secret s'il pouvait redescendre sur terre une minute » ou Zamira Vata, « qui incarne plus que tout autre la vision et les idées des Nouveaux Templiers » ou encore Luella, qui réside au Dieu Cornu et « porte des ailes de fée pour marquer son héritage magique »...
Autant de figures emblématiques qui composent le réseau des Templiers et leur permettent de faire de Londres leur principal centre économique (ils y ont leurs vendeurs d'objets en tout genre, tatoueurs magiques et autres fournisseurs de fées et lutins). D'autant que Londres abrite aussi le Creuset, cette zone où les Templiers rencontrent leurs entraîneurs et formateurs...

Manifestement, à en croire Ragnard Tornquist, Londres apparaît comme l'une des principales capitales de The Secret World, à la fois lieu de vie et d'échanges pour tous les joueurs, mais aussi une ville emblématique de l'action des Templiers. Londres semble être la zone sur laquelle se concentre Funcom à l'heure de la GamesCom. Gageons que la ville pourrait se dévoiler en vidéo dans les joueurs à venir.


The Secret World en vidéo à la GamesCom

Funcom fait le déplacement à Cologne, pour présenter The Secret World à la presse présente à la GamesCom. Pour l'occasion, le MMORPG ésotérique se dévoilera dans une nouvelle vidéo.
@image(29258?gauche&240&muet)

Funcom reste relativement discret quant à son programme pour la GamesCom. On sait néanmoins que le développeur norvégien fait le déplacement à Cologne pour le salon allemand dédié aux jeux vidéo et en profitera pour présenter les dernières mises à jour de The Secret World à la presse uniquement (les visiteurs n'auront manifestement pas accès à la présentation).

A en croire Ragnar Tørnquist, le prolixe producteur de The Secret World sur Twitter, le salon allemand sera néanmoins l'occasion de dévoiler une nouvelle vidéo inédite du MMORPG ésotérique. Il indique en outre avoir « plusieurs surprises cool dans [s]es cartons » pour l'occasion. On prend rendez-vous en attendant plus d'informations la semaine prochaine.

Lire aussi : le MMO de la GamesCom 2010.