Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

The Secret World - Jeux OnLine

[Actu] Hide and Shriek distrib... par Borgrulf
[Actu] Donne moi Samhain et pr... par Patrick Batman
[Actu] Secret World Legends mo... par Patrick Batman
[Vidéo] Bande annonce de l'évé... par Snupxo
Bugs et suggestions pour Secre... par Szalord
Capture

Les histoires secrètes - J'ai une étoile jaune

Depuis la réévaluation de l'abonnement sur le MMORPG The Secret World, j'arbore un insigne doré à coté de mon nom pour signaler aux autres joueurs mon statut. Je vous propose pour l'occasion un petit billet d'humeur, avec quelques références de plus ou moins bon goût.

Abonnement

Désireux d'améliorer sa santé financière, le studio Funcom a récemment réévalué l'offre d'abonnement de The Secret World afin d'inciter ses joueurs à sortir le porte-monnaie. Les différents bonus liés à cette offre permettent ainsi d'accélérer la progression et d'améliorer le confort en jeu. Le tout est agrémenté d'objets cosmétiques dans la même veine que ceux déjà présents dans la boutique.

Comme pour de nombreux MMO, ce statut VIP permet donc à certains joueurs de s'investir un peu plus, tout en étant pour d'autres un moyen de soutenir les efforts des développeurs afin de combler leur appétit vidéoludique. Et si le travail déployé par les développeurs sur The Secret World continue de me satisfaire au fil des épisodes, la forme prise par cette offre me laisse quelques doutes sur leur liberté.

« Le statut de membre est plus fabuleux que jamais ! »

En effet, l'idée de distinguer les joueurs en fonction de leur statut peut sembler être une idée étonnante. Cela prend la forme en jeu d'un symbole à la suite du pseudonyme de son avatar (voir image), évoluant en fonction des mois d'abonnement. On se retrouve alors avec des catégories, selon des critères n'étant pas liés directement à son activité en jeu. Cette distinction mielleuse est pourtant tout sauf discrète, bien qu'inspirée de l'univers. On prend alors le risque de voir des camps pas forcément bienvenus s'établir entre les joueurs et les développeurs, pour une question d'argent réel.

Modern prometheus

On se rappellera au passage d'une histoire de monocle sur EVE Online, quand le studio CCP avait perdu de vue sa communauté. La mention en jeu d'un bonus lié au statut de membre à chaque récompense (expérience, point JcJ, remise de mission, etc) ne fera que renforcer ce malaise, quitte à devenir même ridicule dans les logs quand on enchaîne les monstres. Et même si la vie est belle sur The Secret World, j'ai parfois quelques appréhensions sur les choix opérés par Funcom, pouvant conduire à ma fin.
Afin d'éviter un jugement de la loi Godwin, je vais toutefois évoquer d'autres étoiles dorées.

« It's me, Mario »

En quête d'une princesse pour l'éternité, le célèbre plombier a l'habitude de sauter sur tout ce qui bouge. Pour pallier à un éventuel coup de fatigue, Mario va parfois découvrir un bonus idéal -- sous la forme d'une étoile -- pour devenir invincible. Afin de ne pas gâcher l'expérience de jeu, l'effet de l'étoile reste court pour laisser le joueur éprouver ses réflexes.

Parmi les pouvoirs présents dans Mario Kart, l'étoile permet pour un temps d'accélérer sans aucune concession. On peut alors balayer ses adversaires, symbole d'une toute-puissance éphémère. Cette énergie pure se veut relativement rare, à l'exception de quelques abus sur la version Super Nintendo. On va donc espérer que The Secret World reparte de même dans le droit chemin, en évitant la sortie de piste.


Rétrospective de l'année 2015 pour The Secret World

En cette année charnière, le MMORPG contemporain The Secret World a particulièrement soigné son expérience de jeu en parallèle de nouveaux contenus.

Chronique secrète

Toujours vivant malgré les soucis financiers du studio Funcom qui décidément ne casse pas des briques, le MMORPG The Secret World continue d'évoluer au fil de ses épisodes. Cette année 2015 a toutefois marqué une évolution significative pour le jeu, se voulant plus accessible et s'inscrivant désormais parmi les habitudes du genre. Cette rétrospective va ainsi reprendre l'évolution du jeu au fil des mois.

Quand pour mars il tonne, l'année sera bonne

En mars dernier, une première refonte s'est consacrée à la courbe de progression désormais plus ajustée. Cela commence dès la prise en main du jeu, avec un choix des armes plus encadré et des récompenses pour s'assurer que les joueurs combattent dans de bonnes conditions. On notera une carte retravaillée, avec de nombreuses indications pour éviter aux joueurs les plus pressés de passer à coté du contenu, ou de se prendre les pieds dans des lieux malfamés. L'exploration laisse la place à une visité guidée, plus dans l'air du temps.

Cette refonte du mois de mars a également concerné l'équipe de développement avec le départ de Joel Bylos, une des figures emblématiques depuis le retrait de Ragnaar Tornquist. Ce changement de poste de Joel Bylos -- se consacrant à d'autres projets de Funcom -- a vu le lead designer Romain Amiel prendre le relais au niveau de la communication.

En mai, fais ce qu'il te plaît

Il était temps pour The Secret World de reprendre le fil de son histoire, à l'occasion de l'épisode 11 : Qui sème le vent... proposant l'ascension de la tour Orochi. L'originalité de la visite vient de son coté aléatoire, amenant les joueurs à renouveler plusieurs fois l'expérience pour être complète. Les différents étages représentent une synthèse de The Secret World, de la réflexion à l'infiltration en passant par un hommage à Pac-Man. Une rencontre au sommet attendait le joueur, pour mieux s'envoler vers d'autres cieux scénaristiques. La saison 1 de The Secret World s'est terminée sur un cliffhanger, dont on attend encore aujourd'hui la suite.

Annonce monture - Moto 2

Le mois suivant était l'occasion pour le joueur d'enfourcher une moto, introduction des montures dans The Secret World. Ce classique des MMORPG a permis aux développeurs d'alimenter la boutique du jeu, une sortie de route à laquelle il faudra pourtant s'habituer. Les joueurs courent désormais un peu plus vite, en passant la sixième. Un hoverboard a depuis fait son apparition, coïncidant avec l'anniversaire du film Retour vers le futur.

S'il tonne en août, grande prospérité partout, mais des maladies beaucoup

Après l'ascension, le joueur plonge avec l'épisode 12 : La tour noire des profondeurs dans des donjons calibrés pour un groupe. La tour Orochi livre cette fois ses sous-sols, des chaînes de production sous le contrôle de John. Une pointe de narration servira de trame à deux donjons, aux stratégies implacables et variées. L'exigence ne se trouve pas seulement dans la difficulté, mais aussi dans l'équipement nécessaire. Et même si les joueurs peuvent se sentir pousser des ailes, il faudra prendre son mal en patience.

Ce nouvel épisode marque en effet une hausse significative du niveau d'équipement, dont le système Aegis. Cette montée en puissance s'accompagne toutefois d'une refonte du contenu de haut niveau, marquée par l'introduction des défis quotidiens et d'une fusion des différents monnaies du jeu. Chaque jour, le joueur de The Secret World se voit proposé une série de défis reprenant les différents registres du jeu (missions, PvP, scénarios, antres et donjons) permettant d'acquérir facilement -- à force de répétition -- son équipement. Cependant, il sera nécessaire de passer par les raids en difficulté cauchemardesque pour achever sa montée en puissance.

En septembre, si tu es prudent, achète grains et vêtements

D'énigmatiques créatures hante le parc d'Atlantic Island

Afin de diversifier ses revenus, le studio Funcom s'est relancé dans le jeu solo, à commencer en septembre dernier par The Park. On retrouve alors Joel Bylos aux commandes de cette production. Expérience ludique de deux heures, The Park fait figure de ticket d'entrée dans l'univers de The Secret World. L'histoire se complétera d'ailleurs dans le MMO, où une mission temporaire pour Halloween éclairera le futur de Lorraine, mère instablement aimante.

À la saint Nicolas, l'hiver est souvent las

Cette année se conclut avec le début de l'épisode 13 : La piste des ombres, proposé en plusieurs parties par Funcom. Les joueurs peuvent ainsi se plonger dans de nouvelles missions tokyoïtes, dans le style des histoires parallèles. Des modifications sont également venues bousculer les habitudes des joueurs PvP, avant l'introduction d'un futur mode. On jugera la qualité de cet épisode une fois les différentes parties livrées, dont un outil de formation automatique d'un groupe.

Finalement, on retiendra surtout cette année 2015 comme celle de la maturité, quand The Secret World peut-être considéré comme un MMO finalisé dans sa forme. Les défis quotidiens parviennent ainsi à brasser l'ensemble du contenu du jeu, au bout d'une progression bien calibrée. L'obtention du nouveau palier d'équipement occupera les joueurs au fil des mois, au risque d'une certaine lassitude vu le temps nécessaire. The Secret World reprend le modèle du farming pour retenir l'attention de ses joueurs, en attendant son prochain rebondissement. Et même si les joueurs disposent désormais d'un pouvoir ultime, les développeurs assurent que leur MMORPG est loin d'être au bout de son histoire.

Par Agahnon le 26 décembre 2015 à 23:13
source - 5 commentaires

« Jouer à The Secret World comme on lit un bon livre »

Le monde contemporain aux multiples complots de The Secret World sert de toile de fond à un MMORPG atypique, où les différents épisodes s'inspirent de l'imaginaire collectif pour proposer des histoires originales.
Oni fight Tokyo

L'acronyme MMORPG réunit bien des titres, où The Secret World occupe une place particulière. À l'origine une vision de Ragnar Tornquist, The Secret World est désormais entre les mains d'une équipe de développeurs de Funcom entretenant le mythe au fil de nouveaux épisodes. Alors que je parcourais les docks d'un port marchand de la capitale japonaise en compagnie de son actuel lead designer Romain Amiel, je lui demandais ce qu'il souhaitait partager avec les joueurs en travaillant sur ce jeu. De son monologue passionné, je retenais une phrase en particulier : « Jouer à The Secret World comme on lit un bon livre ».

La tendance actuelle veut que l'on use et abuse des MMORPG sans finalement prendre le temps de les apprécier. Un mois et puis s'en est finalement un schéma récurent pour les joueurs, s'inscrivant dans une itinérance sans fin en quête d'un jeu capable de répondre à toutes leurs attentes. Considérer un MMORPG comme un livre vers lequel on retournerait à chaque nouveau chapitre de son histoire n'est pas l'approche la plus répandue, en particulier pour un jeu aussi obscur que The Secret World. L'obscurité va pourtant se révéler l'un de ses atouts majeurs, mettant en valeur ses éléments atypiques et plongeant le joueur dans la peur au fin fond d'une mine ou d'un ancien complexe soviétique.

Issue 7 - Nursery 2

Des mécaniques de design vont permettre d'entretenir l'intérêt des joueurs entre chaque épisode, où l'on retrouvera les mécaniques répétitives propres au genre du MMORPG. Les scénarios pour améliorer l'efficacité de ses pouvoirs, les donjons pour compléter son arsenal, le raid New York pour repousser les limites de son équipement ou le système AEGIS et ses dérivés fournissent les propositions à répéter sans fin jusqu'à l'excès. La progression ne va pourtant pas servir de justification au jeu comme pour beaucoup de MMORPG, qui perdent leur substance une fois arrivé au niveau maximum. Dans le cas de The Secret World, la progression ne fait que servir une histoire amenée à se révéler au fil des épisodes.

L'agent va ainsi parcourir les quatre coins -- des Etats-Unis au Japon, en passant par la Transylvanie -- d'un monde souillé, théâtre de conflits entre les sociétés secrètes où chacun poursuivra ses propres intérêts. Cherchant à contrôler un pouvoir hors de leur portée, les hommes se perdent dans des essais hasardeux conduisant le monde au bord de la catastrophe. L'agent travaillant pour le compte de sa faction reconstitue le fil d'une histoire sombre et torturée, basculant dans l'onirique au hasard de rencontres de personnage haut en couleur. Sans révéler le fond de l'histoire, l'épisode 10 Cauchemars au palais des rêves nous fait découvrir un personnage clé dans le déclenchement des événements introduisant le joueur dans The Secret World, après la toute première séquence dans le métro de Tokyo.

Tokyo - Episode 10

Non sans rappeler Shenmue 2 -- paix à âme -- avec sa séquence finale, le dixième épisode se conclut à travers une quête narrative de longue haleine à la sauce The Secret World. L'alcool va de manière stupéfiante jouer avec les sens des joueurs, quitte à perdre les contrôles. Au final si la visite du lovel hotel remet en cause la vertu des développeurs de Funcom, l'épisode Cauchemars au palais des rêves est bien un retour aux sources. The Secret World reprend sa narration avec brio en tournant une nouvelle page de son histoire.


Mise à jour du fansite The Secret World

Logo officiel
Depuis environ un mois et l'arrivée de l'outil de calcul des glyphes, le fansite JeuxOnLine dédié à The Secret World a continué sa mise à jour afin de combler les principaux manques et corriger les éléments obsolètes.

On notera ainsi :

  • la mise à jour de l'article sur le système AEGIS pour intégrer les AEGIS de protection arrivés avec l'Episode 10, mais aussi ajouter un paragraphe résumant les informations pour son évolution, obtenues lors du stream avec Romain Amiel ;
  • la mise à jour de l'article sur les Pouvoirs afin d'ajouter les archétypes Recrue (utilisant uniquement les pouvoirs de la première roue du Nexus) et Elite (proposant des builds adaptés au défi que représente Tokyo), mais aussi la mise à jour des articles retranscrivant la description de tous les pouvoirs ;
  • les retranscriptions de toutes les Augmentations et de tous les Insignes ont également été ajoutées ;
  • un article pour proposer une approche du End-Game a été réalisé, en complément de l'article existant détaillant l'équipement en End-Game, et d'autres guides pour expliciter le principe de chaque rôle sont en relecture.

Cette liste ne reprend que les principaux travaux effectués. Une passe globale a été réalisée pour mettre à jour ou identifier ce qu'il y aurait à mettre à jour.

Cependant, certains points ont pu être oubliés. N'hésitez donc pas à signaler ce qui mériterait d'être repris ou suggérer ce qui mériterait d'être créé afin d'améliorer le site et le partage d'information.

N'hésitez pas non plus à proposer votre aide de façon ponctuelle ou en rejoignant l'équipe. 

Bonnes fêtes à tous.


L'ambiance si particulière de The Secret World

Les histoires parallèles introduisent régulièrement de nouvelles missions pour le MMORPG The Secret World. Arrivé en septembre, le dernier rebelle propose des personnages une nouvelle fois originaux, mais pas seulement.

The Secret World

Dès ses premiers pas, le joueur de The Secret est transporté dans un monde contemporain régi par les sociétés secrètes. Face aux complots et aux multiples tragédies frappant un monde souillé, The Secret World va cultiver un ton décalé pour créer une atmosphère unique entre deux démembrements.

The Secret World va particulièrement soigner sa mise en scène, la plupart des missions bénéficiant d'une introduction. Ces intermédiaires sont souvent le prétexte de présenter des personnages haut en couleur. Après l'ancien soldat Orochi parlant à une peluche, l'écrivain reclus en haut d'un phare abattant des zombies pour rythmer sa journée, le démon pervers entouré de poupées gonflables... les histoires parallèles intitulées « Le dernier rebelle » introduisent un certain Ricky Pagan.

Fruit de la rencontre d'une jeunesse japonaise désabusée et de la culture américaine, Ricky Pagan et son gang puisaient leur force dans le rock, assez puissant pour les réunir même après la mort. Au-delà d'un personnage original, la mission « Les Pagans » va nous entrainer à travers les ruelles de Tokyo à la recherche des membres du gang. Radiocassette sur l'épaule, la bonne chanson sera le moyen de les retrouver parmi les créatures ayant remplacé les tokyoïtes. The Secret World sait aussi proposer des mécaniques de gameplay originales pour se distinguer des autres MMORPG.

Par Agahnon le 27 septembre 2014 à 15:12
21 commentaires

Lancement de The Secret World

Boite simple
Aujourd'hui sort officiellement The Secret World, le dernier MMO de Funcom.

Officiellement car en bêta fermée depuis mai 2011, il s'était laissé découvrir par le public particulièrement au cours de 4 week-ends de bêta ouverte (au cours desquels a pu se ressentir une nette amélioration de la finition du titre) pour finalement accueillir depuis vendredi les joueurs qui avaient précommandé et donc aujourd'hui tous les autres.

Quelques bugs subsistent malgré tout sur le jeu mais aucun qui rendrait le jeu injouable.

N'hésitez donc pas à vous lancer dans l'aventure pour découvrir l'ambiance sombre de l'Ile Salomon (même si son brouillard omni-présent n'en fait pas la région la plus accueillante du jeu).

Et retrouvez notre nouvel aperçu du jeu pour marquer son lancement.


Mise en pratique des synergies

Nexus des pouvoirs (mon deck de Hell raised)

Souvenez vous, il y a quelques temps, j'avais parcouru le second donjon de The Secret World : Hell raised. J'avais, pour l'occasion, créé un deck. Il n'est pas optimal, mais repose sur quelques synergies.

Je vais revenir dessus aujourd'hui pour vous expliquer plus en détail le fonctionnement de mon deck et de ses synergies.